Orphelins ♣ 8/10



 

Partagez | .
 

 Orphelins ♣ 8/10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Orphelins ♣ 8/10   Mar 19 Juil - 20:23





Les Orphelins représentent la grande majorité de la population de Cloverfield. Ce sont la plèbe, le bas peuple, les petites mains, les suiveurs. C’est aussi grâce à eux que l’orphelinat parvient à tourner. Classés en sept rangs, ils ont chacun plus ou moins de responsabilités, plus ou moins de privilèges et la plupart paierait cher pour s’extirper de la masse pour gagner le rang un. Cette lutte pour grimper aux premiers rangs se répercute aussi dans les punitions : souvent l’on peut voir des Orphelins fautifs dégringoler de leur rang si durement gagné et se retrouver au bas du plancher, rang sept.
Prenez garde, alors, petits orphelins. On ne sait jamais ce qui peut se passer.


Libre.
Réservé.
Pris.











Dolores Hunt

▬ ÂGE :
15 ans.
▬ FONCTION :
Balai & Serpillière.
▬ RANG :
7.
▬ TOTEM :
Chien.

Par ici.
Haakon Móritzson

▬ ÂGE :
14 ans.
▬ FONCTION :
Responsable du
Verger Rouge.
▬ RANG :
1.
▬ TOTEM :
Mouton.

Par ici.
Letitia Mary Haze

▬ ÂGE :
13 ans.
▬ FONCTION :
Infirmière.
▬ RANG:
4.
▬ TOTEM:
Lapin blanc.

Par ici.
Heather Jane Haze

▬ ÂGE :
13 ans.
▬ FONCTION :
Chasseuse.
▬ RANG:
3.
▬ TOTEM:
Lapin noir.

Par ici.
Latoya Seyfried

▬ ÂGE :
14 ans.
▬ FONCTION :
Bûcheronne.
▬ RANG:
7.
▬ TOTEM:
Âne.

Par ici.
Samuel Tully

▬ ÂGE :
9 ans.
▬ FONCTION :
Balai & Serpillière.
▬ RANG:
5.
▬ TOTEM:
Escargot.

Par ici.
Taylor Braintree

▬ ÂGE :
10 ans.
▬ FONCTION :
Jardinier.
▬ RANG:
4.
▬ TOTEM:
Taupe.

Par ici.
Caprice Gillespie

▬ ÂGE :
13 ans.
▬ FONCTION :
Lessiveuse.
▬ RANG:
7.
▬ TOTEM:
Écureuil.

Par ici.
Alpha B. Fersen

▬ ÂGE :
11 ans.
▬ FONCTION :
Coiffeuse.
▬ RANG:
2.
▬ TOTEM:
Chouette.

Par ici.
Emily Grimmer

▬ ÂGE :
14 ans.
▬ FONCTION :
Fossoyeuse.
▬ RANG:
6.
▬ TOTEM:
Mante religieuse.

Par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Orphelins ♣ 8/10   Mar 19 Juil - 20:23


DOLORES HUNT.

Feat. Miku Hatsune (Rotten Girl Grotesque Romance) ♣ Vocaloid.
© Lucifel Sveinsson ; Stonefox.




▬ ÂGE : 15 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 31 Octobre 1926.
▬ FONCTION: Balai et Serpillière.
▬ RANG: 7.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Envie.
▬ TOTEM: Chien.




+++ || +++

Dolores rit tout le temps. Même quand il n'y a rien de drôle, même quand il n'y a rien de joyeux. Mais Dolores est attardée, elle n'a pas le gaz à tous les étages comme on dit. Pourtant, elle n'est pas stupide, loin de là ; elle comprend ce qu'on lui dit, elle l'assimile parfois, mais pas toujours, parce qu'elle oublie, parce qu'elle ne se rend pas compte. Elle ne fait pas de mal volontairement, elle ne sait juste pas toujours où est la limite. Cependant, Dolores a peur d'être punie, elle n'aime pas quand on l'enferme dans un placard sans lumière, alors elle réfléchit toujours un peu avant d'agir malgré ses difficultés à mesurer les conséquences. C'est qu'elle est un peu effrayante avec ses cheveux altérés par les produits chimiques qu'elle met dessus pour en changer la couleur et son adoration des couteaux : ça brille et ça fait sortir l'eau rouge du corps. C'est le seul interdit qu'elle brave sans arrêt, elle ne peut s'en empêcher. Mais elle sait que prendre l'eau rouge des gens sans autorisation lui vaudra le placard alors elle attend sagement, sans blesser personne, qu'on le lui autorise. Elle brandit juste ses couteaux en riant bêtement. Dolores est un chien errant, elle divague, elle traîne, elle se comporte comme un animal. Dolores est née sous x et vit depuis toujours à Cloverfield. Elle n'a jamais eu d'autre famille que les orphelins. En raison de son handicap mental et de son incapacité à se tenir correctement et à considérer l'esprit de compétition, elle a toujours été une rang 7. Elle n'a pas l'air de se préoccuper de ces histoires de hiérarchie et de course aux privilèges. Étonnamment, quand on sait comment l'aborder, ça en fait une personne très agréable à côtoyer, pour cette sorte d'innocence qu'elle cultive sans même s'en rendre compte.

Relations.



Lucifel Sveinsson.
Ils ont commencé à vraiment se parler alors que Lucifel n'était pas encore Prince, juste un orphelin parmi les autres. Il s'est donné pour mission de l'éduquer et de lui donner un semblant de ligne de conduite alors que la plupart des autres enfants préféraient l'éviter. Malgré leur différence de rang à présent, ils gardent une relation assez proche quoique peu banale. Dolores est le chien de Lucifel et plus largement de la Royauté. Parfois, il l'autorise à faire peur aux rebelles à sa façon, il accepte qu'elle fasse couler leur « eau rouge », comme elle appelle ça. Parfois, ils restent seuls des heures dans le fumoir tous les deux, Lucifel lové dans un fauteuil et Dolores calmement assise à ses pieds.
Haakon Móritzson.
Haakon, elle a décidé que c'était un type bizarre. Haakon, c'est un facteur : elle doit lui courir après en aboyant et lui trouer le fond de son pantalon pour lui mordre les fesses. Alors c'est ce qu'elle fait : dès qu'elle le voit, Dolores se fait un plaisir de jouer les chiens agressifs mais pas dangereux. Elle l'aime bien au fond. Parce qu'un chien sans son facteur à mordiller, il s'ennuierait drôlement... En plus, Lucifel approuve sa chasse au Haakon, ce qui rend sa poursuite plus savoureuse encore que de savoir qu'elle est autorisée et encouragée. Si bien qu'elle a une petite boîte dans ses affaires avec les morceaux de vêtements arrachés au garçon.
Heather J. Haze.
Heather est l'une de ses rares amies, une des rares qui ne la traitent pas comme l'attardée de l'orphelinat – ce qu'elle est aussi, certes – mais qui sait voir au-delà que cette facette de sa personnalité. Dolores aime jouer et passer du temps avec Heather, qui, même si c'est une fille, aime courir et se battre. Ça lui plaît. Elle a l'impression de ne plus être toute seule et d'être un peut comprise, d'être traitée amicalement plutôt qu'avec mépris, sarcasme ou crainte. Ce sont des gens comme Heather qui lui rendent la vie à l'orphelinat plus normale. Avec Emily, elles forment une sorte de trio et se font appeler Les Euménides.
Emily Grimmer.
Sa seconde grande amie qui vient clore leur trio avec Heather. Emily et Dolores se vouent une certaine affection, voire une certaine tendresse. Dolores aide et soutient Emily dans ses idéaux, furetant et lui rapportant ce qui pourrait l'intéresser – elle et Heather – pour qu'ensemble elles partent à la chasse aux impies. Quelle base plus solide et plus entraînante que celle de partager les mêmes convictions politiques et la même adoration du régime ? C'est définitivement une équipe qui marche, une réelle amitié mine de rien, même si c'est étonnant de la part de telles gorgones.
Latoya Seyfried.
Les ennemis de ses amis sont ses ennemis, donc naturellement, les ennemis d'Emily et Heather sont ses ennemis. Dont Latoya. En plus, d'après ce que Dolores a compris, Latoya n'aime pas du tout Lucifel et ça, c'est inacceptable, ce qui lui fait une raison plus personnel de la harceler avec ses amies. Définitivement, quelqu'un qui n'aime pas son Prince chéri, si gentil avec elle, n'est pas une bonne personne !
Diane Gasparovic.
Les prières de Diane l'intrigue. Qu'est-ce qu'elle dit ? A qui elle parle ? Dolores ne comprend pas bien qui est ce monsieur qu'elle nomme Dieu et pourquoi il ne se montre pas, en quoi est-il tout puissant et comme c'est possible qu'il soit dans le ciel. Parce qu'en levant la tête, on le verrait, non ? Dolores aimerait bien comprendre mais les explications de Diane lui semblent tellement abstraites... Pourtant, ça l'intéresse. La Bible, c'est un roman, non ? Dolores aime bien cette histoire, elle est longue et il s'y passe plein de choses ! Qui a écrit ce roman ? Le monsieur des nuages ? Oh, et ce collier en forme de croix est joli aussi. Dolores aimerait en avoir un. Mais si Dieu c'est le chef, alors Dieu c'est Lucifel ? Oooh, tout devient plus clair !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Orphelins ♣ 8/10   Mar 13 Déc - 17:27


HAAKON MÓRITZSON.

Feat. Barnaby Brooks Jr. (enfant) ♣ Tiger & Bunny.
© Lucifel Sveinsson ; Stonefox.



▬ ÂGE : 14 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 17 Juillet 1927.
▬ FONCTION: Responsable du verger rouge.
▬ RANG : 1.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Gourmandise.
▬ TOTEM: Mouton.




+++ || +++


Malgré ses origines étrangères, la famille de Haakon est Anglaise depuis plusieurs générations. Il était le fils unique d'un couple de petites gens des Cornouailles, avec un bûcheron comme père et une femme au foyer qui gérait leur ferme comme mère. Haakon a grandit dans un milieu rural, aidant sa mère à la maison, jusqu'à ce que ceux-ci décèdent quand il avait dix ans : son père dévoré par des loups et sa mère écrasée par un lourd ballot de paille tombé du grenier à foin. Depuis, il vit à Cloverfield.
C'est le genre de garçon qui s'entend bien avec tout le monde et qui préfère autant que possible rester à l'écart des disputes entre classes sociales et entre rangs. Son rang élevé, il l'a obtenu grâce à sa loyauté, sans maltraiter ses camarades, autant que faire ce peut. Car Haakon est un sujet fidèle, pas le genre à médire sur l'aristocratie, ça non ! D'ailleurs, il ne médit jamais sur personne et essaie d'avoir un mot gentil pour chacun. S'il respecte les nobles, sa spontanéité et son extraversion font qu'il en oublie souvent l'étiquette et qu'il se montre un peu trop amical parfois. Il adore prendre soin des plus jeunes et voue un culte sans borne au Prince et à la Princesse.
Malgré son caractère volontaire, optimiste, voire même un peu envahissant et pesant parfois tant il est dynamique et bavard, Haakon est un garçon sensible qui prend facilement les autres en pitié et peut, de ce fait, être berné aisément si on lui sert quelques histoires larmoyantes tant il s'émeut vite des malheurs des autres. Il donne l'air d'être idiot bien qu'il ne l'est pas. Mais il est lui-même fragile au fond. Sans dire que son tempérament solaire est une façade, elle protège comme elle peut son cœur d'artichaut et la tendresse de ce dernier. Haakon donne trop facilement sa confiance et son affection – son amour aussi – et il lui arrive d'en pâtir dans cet orphelinat où les faibles et les naïfs sont écrasés et meurtris.

Relations.



Alix V. McAndrew.
Sa petite fleur des champs. Il a tendance à la suivre partout et à lui faire des déclarations pimpantes, à lui rapporter des paniers de fruits rouges fraîchement cueillis ou à lui réciter de longs poèmes. Il ne sait pas lui-même comment il réagirait si jamais elle répondait à ses avances parce qu'il a trop l'habitude de se faire rembarrer aussi sec. Parce que si Haakon adore Alix et la glorifie au plus haut point, ses sentiments sont loin d'être réciproques : la Duchesse en a même fait son souffre-douleur et saisit chaque occasion de lui faire du mal et d'être méchante avec lui.
Lucifel J. Sveinsson.
Lucifel et Haakon sont tous deux Islandais d'origine et c'est sur cette base infime qu'ils ont commencé à se parler, alors que le garçon n'était pas encore Prince et que les adultes étaient encore là. Haakon a commencé à éprouver une sorte de fascination obsessionnelle et quasiment maladive pour le garçon et s'est mis à le coller et, bientôt, à en tomber amoureux. Ils étaient en quelque sorte meilleurs amis. Mais depuis que Lucifel est Prince, les choses ont changées. Son amitié lui a valut un rang 1, mais Lucifel semble se moquer de lui à présent qu'il est devenu populaire, plus qu'avant en tout cas. Il le fait tourner en bourrique, entre les « je t'adore ! » et les « je ne suis plus ton ami~ », alors qu'il part prodiguer son attentions à d'autres. De plus, Alix, Lucifel et lui jouent à un jeu méchant dont seuls les deux premiers – blessants – semblent connaître les règles.
Les filles.
Dragueur invétéré, mais dragueur du Dimanche, Haakon n'aime rien tant que célébrer la beauté et la grace des filles, véritable lumière de ce monde. Il s'y prend comme un manche, en fait beaucoup trop et devient parfois lourd ou embarrassant, mais c'est avec une gentillesse naïve et plein de bonne volonté qu'il le fait. A part quelques spécimens inapprochables, Haakon prend un soin tout particulier à faire en sorte que chaque fille se sente une princesse.
Dolores Hunt.
En voilà une, de fille inapprochable. Non pas qu'elle soit repoussante ou quoi – enfin si, un peu, quelque part... – mais Dolores s'est mis en tête de le chasser. Au sens propre du terme. Dès qu'elle le voit, elle lui aboie après, le mord et déchire ses vêtements avec les dents, lui courant après – parfois à quatre pattes – jusqu'à ce qu'il la sème. Dolores le met terriblement mal à l'aise et Haakon essaie de l'éviter autant que possible... Dommage, elle est souvent avec Lucifel et ce dernier n'aime rien tant que la jeter à ses trousses.
Alpha B. Fersen.
Alpha est une fille mignonne parmi les autres à Cloverfield et, comme avec toutes les autres, Haakon se donne pour mission de les glorifier et de l'honorer, de lui offrir des fleurs des champs ou de lui chanter des chansons. Seulement Alpha n'est pas d'accord et s'enfuit quand elle le voit. Il l'a même vue se boucher les oreilles un jour, l'air courroucé. Pourquoi ne l'aime-t-elle pas alors qu'il est gentil avec elle ? Bien décidé à la faire changer d'avis, Haakon persévère encore et encore, pour qu'Alpha croit enfin qu'elle est jolie.
Taylor Braintree.
Taylor c'est sans doute sous vrai seul pote. Haakon peine à le reconnaître car ça le blesse de se dire qu'outre lui, la plupart des autres - surtout Lucifel et Alix - se moquent de lui, mais c'est le cas : Taylor est à peu près le seul et premier garçon avec qui il entretient une relation d'amitié normale. Tous deux débordant d'énergie et très optimistes, ils se sont tout naturellement trouvés. Ils ont beaucoup en commun, notamment leur propension à être des espèce de rayons de soleil ambulants qui les font passer pour des abrutis et des idéalistes aveugles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Orphelins ♣ 8/10   Sam 19 Mai - 18:47


LETITIA MARY HAZE.

Feat. Alice Liddell ♣ Alice au Pays des Merveilles.
© Lucifel Sveinsson ; Stonefox.



▬ ÂGE : 13 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 14 Avril 1928.
▬ FONCTION: Infirmière.
▬ RANG : 4.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Avarice.
▬ TOTEM: Lapin Blanc.




+++

Letty est jolie, douce et gentille. Infirmière depuis peu, tout le monde trouve que son nouveau rôle lui va à merveille. Letitia a de très bonnes manières, des manières de poupées et le port d'une fillette de bonne famille. La famille Haze était de riches bourgeois de Londres ; elle vivait avec son père – un directeur d'usine –, sa mère et sa fausse jumelle – Heather, à Cloverfield avec elle. Les sœurs Haze sont de toutes nouvelles arrivantes : elles sont arrivées à Cloverfield le lendemain de la disparition des adultes, le 28 Juin 1941. Il arrive encore à Letty de pleurer la mort de ses parents qui étaient à un bal quand des bombardements firent rage et les tuèrent dans l’effondrement du bâtiment dans lequel ils se trouvaient. Pourtant, elle a de quoi faire à l'orphelinat : des petits blessés, il y en a tous les jours ! Sans compter ceux qui viennent pleurer dans ses jupons ou tirer au flanc... Son caractère très sage et consensuel lui a permis de monter rapidement en grade et de se faire bien voir de l'Aristocratie. Aux yeux de tous, Letty est une jeune fille raisonnable, pleine de bon sens et très autonome. Couturière au départ, c'est tout naturellement qu'on l'a transférée à l'infirmerie. Pourtant, Letty n'est pas qu'une poupée de porcelaine ou une parfaite maîtresse de maison : elle a une vraie force de caractère et aussi peut-être une pointe de fourberie... Elle sait garder la tête froide et rester de marbre quand il le faut, mais aussi manipuler un peu les bonnes personnes pour ne jamais tomber de son fragile statut ou pour approvisionner l'infirmerie en priorité parmi les différentes branches de l'orphelinat.

Relations.

Heather J. Haze.
Sa sœur. Sa fausse jumelle, plus précisément. Malgré leur différence radicale et le fait qu'elles ne soient quasiment jamais ensemble, il y a un lien très fort entre elles. Elles se protègent et se soutiennent mutuellement et se retrouvent parfois au calme, dans un placard du rez-de-chaussée, pour parler en paix et échanger sur les derniers évènements. Même si Letty n'approuve pas la façon qu'à Heather de s'être adaptée à Cloverfield, elle ne lui a jamais ouvertement reproché.
L'Aristocratie.
Letty la respecte et se plie au protocole, fait des courbettes et ne sort pas du rang. Elle joue celle qui n'en pense rien et qui n'a rien demandé à personne, qui fait mine de rester dans ses fonctions et qui n'élève la voix que pour demander doucement des choses pour l'infirmerie et non pour elle. Letty ne les hait pas et ne les craint pas non plus, juste assez pour savoir qu'il vaut mieux les avoir dans la poche que contre soit. Elle use souvent de son joli minois pour obtenir des privilèges à l'infirmerie, l'air de rien.
Albert Gillespie.
Albert, c'est sa mine d'or potentielle. N'ayant rien d'autre que l'infirmerie pour s'occuper pendant la journée, Letty y est dévolue de toute son âme et s'y investit de tout son être. Son grand combat, c'est faire triompher l'infirmerie et la porter au sommet des importantes priorités administratives de l'Aristocratie. Or, ce sont les Barons qui s'occupent de ça. Letty y a donc vu là un contact rêvé. Subtile comme elle sait l'être, elle a tissé des liens cordiaux et polis, très décents et charmants, avec Albert afin de grappiller des avantages par ci par là. Et ça marche !
Latoya Seyfried.
Il en faut beaucoup pour s'attirer l'aversion de Letitia, mais quand c'est le cas, elle se révèle étonnamment impitoyable. C'est Latoya qui a commencé en prenant la mouche quand on les confondait ou qu'on la prenait pour sa sœur jumelle, réagissant comme si être associer à elle pouvait être la pire chose qui pouvait lui arriver. Si bien que cette attitude immature et on ne peut plus vexante et désagréable a finit par éveiller sa colère. En plus de ça, cette idiote de Latoya ne perd pas une occasion de lui chercher des noises. Qu'elle essaie seulement de se pointer à l'infirmerie et Letitia saura l'accueillir ! Et ce ne sera certainement pas pour l'aider.
Alpha B. Fersen.
Ça ne fait pas très longtemps qu'elles se parlent et qu'elles se connaissent. Un beau jour, la secrète et solitaire Alpha est venue engager la conversation et depuis elles se saluent et discutent de temps en temps. Alpha a toujours une façon un peu étrange de la scruter, comme si elle prenait mentalement des notes. C'est un peu gênant que Letitia est trop polie pour le lui faire remarquer, d'autant plus qu'Alpha essaie d'être discrète. Cependant, elle aimerait bien découvrir la raison de cet examen attentif ainsi que ce qui l'a poussée à aller lui parler.
Samuel Tully.
Quand elle voit ce petit bout de chou si fragile et si souvent malade, toujours à cracher ses poumons et à se faire marcher dessus par les autres, Letty ne peut s'empêcher de vouloir le materner et le dorloter. Il fait pourtant des efforts pour être souriant et pour toujours voir le bon côté des choses, même s'il est un des souffre-douleurs favoris de l'orphelinat. En cela, Letitia trouve qu'il est très courageux à défaut d'être assez affirmé pour ne plus se laisser maltraiter. La jeune fille fait tout ce qu'elle peut pour le soulager en sa qualité d'infirmière, très affectée lorsqu'il retombe malade encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Orphelins ♣ 8/10   Mar 22 Mai - 19:05


HEATHER JANE HAZE.

Feat. Alice ♣ American Mc Gee's Alice / Alice Madness Return.
© Lucifel Sveinsson ; Stonefox.




▬ ÂGE : 13 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 14 Avril 1928.
▬ FONCTION: Chasseuse.
▬ RANG : 3.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Colère.
▬ TOTEM: Lapin Noir.




+++


Heather est la sœur turbulente et un tantinet – ehm – garçon manqué de Letitia. Si Letty s'est très bien accommodé du moule de jeune fille de bonne famille imposé par feu ses parents, Heather n'a pas su se montrer aussi adaptable. Plutôt que d'apprendre la couture et la cuisine, la jeune fille préférait grimper dans les arbres et se battre avec les garçons pour une faute contestée à un jeu de ballon. Un peu tâche pour cette famille huppée de Londres. Mais la forte tête ne voulait entendre raison et collectionnait les corrections et les punitions. Ça ne l'a pas empêché, bien sûr, d'être affectée par la mort de ses parents dans un bombardement sur la capitale anglaise. C'est le 28 Juin qu'elle arriva à Cloverfield avec sa sœur. Heather comprit rapidement qu'il était assez indélicat de pleurer la mort de ses géniteurs au milieu d'orphelins et apprit à se forger une solide carapace. Son caractère franc, déterminé et compétitif s'est vu sublimé dans cette société totalitaire et Heather s'est prise au jeu : se battre comme une tigresse et marcher sur les autres pour arriver à ses fins, ça, elle sait bien faire. Alors elle y est allé à fond. En plus – et ça c'était vraiment une révolution – les filles étaient sur un pied d'égalité avec les garçons ici : tout le monde met la main à la pâte sans distinction de sexe. C'est peut-être aussi pour ça qu'elle s'est tant enthousiasmée pour le système qui, sans conteste, était fait pour elle. Heather est entière, relativement rusée et impétueuse, parfois trop, et dans l'action elle délaisse parfois la réflexion. Mais on s'accordera tous le le fait qu'elle est increvable. Avec le temps, elle devient parfois cruelle. C'est-à-dire que la loi du plus fort, elle adhère, et qu'elle ne compte pas faire partie des faibles. Bouffer ou être bouffé. Heather a choisi son camp : les prédateurs.

Relations.



Letitia M. Haze.
Sa fausse jumelle. Letitia et Heather, c'est le jour et la nuit. Si l'une est douce et féminine, l'autre est bourrue et garçon manqué. Pourtant, même si elles ne passent guère la journée ensemble puisque leur occupation et leur rang sont différents, elle se retrouvent parfois pendant leurs créneaux libres pour parler et se mettre au courant des choses qui se passent dans l'orphelinat, se donner des tuyaux. Elles se protègent et se soutiennent mutuellement, malgré tout très proches l'une de l'autre.
L'Aristocratie.
Ses héros. Heather est une fervente partisane de la monarchie et ne s'en cache pas. L'Aristocratie n'a qu'à lever le petit doigt pour que la jeune fille se précipite pour se porter volontaire et répondre, quelle que soit la tâche. A ses yeux, les misérables opposants de l'Aristocratie et ceux qui ne sont pas dignes d'exécuter leurs ordres sont des minables tandis qu'eux, la Royauté et sa cour, pour avoir inventé un tel régime, sont des dieux vivants.
Dolores Hunt.
Son amie. Probablement une des meilleures. Toutes les deux sont du même bord, elle ont la même ferveur pour la Monarchie. En tout cas, Dolores adore le Prince et ça lui suffit. Oh, et Dolores est une battante, une jusqu'à-boutiste et une courageuse et Heather aime retrouver ces qualités chez quelqu'un. Même si elles n'ont pas la même fonction ou le même rang, il leur arrive de faire équipe et de passer un peu de leur temps libre ensemble pour jouer. Dolores est douée pour rattraper la balle et elle court vite ! Pas comme une fifille à sa maman, non, comme un camarade de guerre ! Avec Emily, elles forment un trio qu'on appelle Les Euménides.
Emily Grimmer.
Tout aurait pu porter à croire que deux caractères aussi violents et bien trempés que les leurs ne s'accordent pas. Trop compétitives, trop promptes à écraser les autres. Mais non. Incroyable mais vrai, Heather et Emily sont devenues les meilleures amies du monde et forment un trio détonnant avec Dolores. Ardentes défenseures de la monarchie, du Prince, de la Princesse et de leur régime, elles combattent de front pour faire régner la loi du trèfle. Si l'Aristocratie devait avoir une armée, elles en seraient assurément les généraux. Si bien qu'à force de se battre ensemble, elles ont développé une profonde amitié.[
Latoya Seyfried.
Si l'orphelinat compte bien une pauvre fille, c'est sans conteste Latoya. En plus de s'attaquer bêtement à la Monarchie en racontant à qui veut bien l'entendre qu'elle n'attend que sa chute, elle s'en prend personnellement à sa sœur et ça, Heather ne peut vraiment pas le laisser passer. Cette accumulation de tares en a fait l'ennemie (numéro un ?) de Heather et ses deux acolytes : Dolores et Emily. Un jour, elles détruiront cette détestable blondasse. En attendant, l'écraser sans jamais lui laisser de répit est une bonne alternative.
Diane Gasparovic.
Heather n'aime pas Diane. Heather est jalouse. Cela lui fait penser que Diane n'a pas l'étoffe d'un vrai Chevalier, qu'elle-même aurait été bien plus convaincante dans ce rôle. En plus, Diane n'est QUE Chevalier de l'Aristocratie et ce manque d'ambition a le don de l'agacer davantage. Si elle ne s'attaque pas de front à elle puisqu'elle est tout de même de la Lower Class et - entre autres - armée la plupart du temps, Heather rêve de la voir tomber et qu'on lui retire son crayon jaune. Et là, Heather pourra peut-être prendre sa place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Orphelins ♣ 8/10   Mar 22 Mai - 19:07


LATOYA SEYFRIED.

Feat. Belarus ♣ Axis Powers Hetalia.
© Ellen Thomson & Lucifel Sveinsson ; Nana & Stonefox.



▬ ÂGE : 14 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 8 Octobre 1927.
▬ FONCTION: Bûcheronne.
▬ RANG : 7.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Colère & Envie.
▬ TOTEM: Âne.




+++


Il y avait eu un avant et un après Cloverfield, dans le cas de Latoya, c’était un fait avéré. Il y avait eu la Latoya d’avant, celle d’avant ses huit ans, celle qui vivait chez sa grand-mère et qui était choyée et aimée et puis celle de l’orphelinat, celle qui s’était sentie abandonnée, celle qui était en colère, celle qui ressentait de la jalousie envers les autres enfants. Elle détestait Cloverfield. Elle détestait être là. Elle le faisait sentir. Souvent seule, Latoya est particulièrement sélective sur son entourage. Malheur à celui qui cherchera à lui adresser la parole : ce n’est pas le genre à faire preuve de tact et elle le renverra paître sans plus de ménagement. Plus que tout, elle déteste qu’on l’envahisse, qu’on cherche à se mêler de ses affaire ou à percer ses pensées. Latoya est secrète, point, ne pas chercher plus loin. Ce n’est pas pour autant qu’elle est discrète. Révoltée, elle semble en perpétuelle opposition avec le régime ce qui lui attire les foudres de l’Aristocratie. Ce n’est pas pour autant qu’elle change de comportement. Loin de là. Méprisante et dédaigneuse, les seuls qui semblent trouver grâce à ses yeux sont les plus petits des orphelins à qui, bien souvent, elle raconte des histoires, les faisant profiter de sa passion pour la lecture.

Relations.



Letitia M. Haze.
S’il y a bien une personne que Latoya ne supporte pas c’est bien Letitia Haze. Elle ne perd pas une occasion pour l’ennuyer et préfère même éviter l’infirmerie de peur de finir par s’emporter et de la blesser sérieusement. Le problème, c’est qu’elles se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Gare à vous, donc, si vous sous-entendez en sa présence qu’elle et Letitia sont sœurs : ses colères à ce propos sont presque légendaires et Latoya n’est pas vraiment une faible femme.
Lucifel Sveinsson.
Une princesse de 15 ans passe encore, mais un gamin de 12 ans comme Prince pour lui dire quoi faire, non ! Elle vit très mal le fait de devoir se soumettre à un gosse caractériel et abusif qui fait tout ce qui lui passe par la tête. Comme elle n'a pas vraiment le choix, il lui arrive souvent de s'attirer les foudres de l'Aristocratie à cause de son indiscipline. Elle est constamment dans l'opposition et dans la rébellion.
Les Euménides.
Sans doute les pires garces que compte cet orphelinat de débiles profonds. A-t-on jamais vu pareilles plaies que ces trois grosses hyènes ? Non, vraiment, non. Elles sont pathétiques à gober les inepties de ce Prince de pacotille, ce qui fait d'elles des idiotes. En plus, l'une d'elle, Heather, est la véritable sœur de cette écervelée de Letitia avec qui on la confond tout le temps, ce qui n'arrange rien ! En définitives, ces trois-là sont sans doute ses ennemies jurées et elles sont sans arrêt en train de se crêper le chignon.
Caprice Gillespie.
Peut-être une des rares personnes avec qui Latoya aime à rester. Caprice et elle sont un peu dans la même attitude de défiance et de dédain envers la plupart de la population de Cloverfield, dans le même mépris du régime, dans la même colère dévorante et dans la même frustration quant à leur condition. Ces similitudes les ont naturellement rapprochées et elles ont fini par devenir amies, très proches même. C'est quand même plus agréable de faire face à deux que de se battre toujours seule.
Samuel Tully.
Bizarrement, même si la faiblesse de Samuel lui donne envie de le secouer et de la sortir du lit où il se terre la plupart du temps, Latoya éprouve une certaine affection pour lui. Déjà parce qu'elle apprécie les enfants et aussi parce qu'il a un cœur d'or, ce petit escargot. Ainsi, lorsqu'il est trop malade pour se lever, elle vient lui lire des histoires et écoute les siennes. Il a une imagination débordante et même si elle ne le lui dira pas, elle ne se lasse jamais de ses épopée. Si seulement il pouvait s'affirmer un peu plus au lieu de se laisser marcher dessus !
Arthur Blackwell.
En de nombreux points, leurs opinions se croisent et se rejoignent, mais ils sont trop fiers pour s'accorder. En plus, avec son rang de Chevalier et sa manie de faire semblant d'adhérer à la monarchie, Latoya le trouve ridicule et hypocrite et ne se gêne pas pour se rire ouvertement de lui. Ils auraient pu être amis si seulement ils n'étaient pas toujours en train de s'envoyer des vannes à la figures et de s'insulter, avec ou sans petit rire cynique. Oh, ils ne se détestent pas mais ils adorent se provoquer. Arthur ne manque pas non plus de charme, mais tomber en pâmoison devant un faux-jeton... jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Orphelins ♣ 8/10   Mer 23 Mai - 16:27


SAMUEL TULLY.

Feat. Lelouch Lamperouge/Vi Britannia ♣ Code Geass.
© Lucifel Sveinsson ; Stonefox.



▬ ÂGE : 9 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 4 Août 1932.
▬ FONCTION: Balai & Serpillière.
▬ RANG : 5.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Avarice.
▬ TOTEM: Escargot.




+++


Le premier mot qui vient à l’esprit de n’importe quel orphelin lorsque l’on évoque le cas de Samuel Tully est sans aucun doute : souffre-douleur. Samuel est petit, n’est pas très fort et gêne généralement plus qu’autre chose lorsqu’il essaye d’aider au bon fonctionnement de Cloverfield. Ce n’est pourtant pas par manque de volonté : la volonté, Samuel en regorge. Volonté d’aider les gens, volonté de se rendre utile, d’être autre chose que le gamin faible et pleurnichard. C’est vrai qu’il est un peu chochotte, Samuel, un peu craintif, mais ce n’est pas tout à fait de sa faute non plus : victime d’une santé fragile, il finit souvent alité, blotti dans un des lits de l’infirmerie. Ça a sans doute achevé sa réputation, ça a exacerbé les rancœurs, certainement : les orphelins n’apprécient pas vraiment ce petit qui ne fait rien pour la communauté et il se fait bien souvent malmener à cause de ça.

C’est au milieu de tout ça que Samuel s’est mis à rêver. Il lui fallait une échappatoire, un endroit où se réfugier. Un ailleurs. Il s’est mis à rêver partout, tout le temps, depuis son arrivée en Septembre. Il a commencé à inventer des histoires dans sa tête où tout va bien, une sorte de réalité alternative où ses jours seraient moins laids, moins emplis de méchancetés, moins bordés de larmes. Il est heureux, au moins, là-bas.

Relations.



Taylor Braintree.
Samuel et Taylor, c’était quelque chose d’un peu prévisible. Parce qu’ils sont tous les deux jeunes, parce qu’ils sont tous les deux arrivés pratiquement à la même période, ces deux là se sont vite liés d’amitié. Taylor, c’est même le meilleur ami de Samuel. C’est peut-être parce qu’il est lumineux, peut-être parce qu’il est brillant, mais Samuel se sent en sécurité. De fait, c’est toujours Taylor qui le défend, toujours Taylor qui le nourrit lorsqu’il est, trop souvent, alité. C’est à lui aussi que Samuel raconte le monde qu’il s’est bâti dans sa tête, à lui qu’il fait partager cette bulle qu’il s’est créé. Juste lui.
Latoya Seyfried.
Latoya n'est pas toujours très douce - souvent elle lui remonte les bretelles et tente de le tirer du lit quand il est malade parce qu'elle  le trouve ridiculement faible - mais elle est de bonne composition. Samuel sait bien qu'elle a raison quand elle dit qu'elle devrait faire des efforts pour s'affirmer un peu, mais c'est bien au-dessus de ses forces. En plus, comment asseoir son autorité quand on passe la moitié de son temps alité ? D'ailleurs, les moments où il ne peut quitter le lit, Latoya vient lui lire des histoires - mais seulement quand il est dans son dortoir car elle ne s'entend pas avec Letitia. En retour, il lui raconte celles qu'il invente car sous ses airs bourrus, Latoya est une gentille fille.
Alix V. McAndrew.
La Princesse le terrorise par sa simple présence et même son simple rang. Dès qu'elle est dans les parages, il ne peut s'empêcher de vouloir être un vrai escargot pour pouvoir rentrer dans sa coquille. Alix donne des coups de pied dans son balai quand il fait le ménage pour qu'il tombe ou lui écrase les doigts quand il passe la serpillière, non sans lui siffler froidement qu'il devrait cesser d'être une larve et qu'il devrait se bouger. A force, Samuel a finit par y percevoir une forme bizarre d'encouragement à ne plus se laisser marcher dessus par les autres comme il le fait, mais venant de la Princesse, ça lui semble quand même étrange. Et puis il faut dire que sans le harceler, elle s'y prend rudement bien pour lui mettre la frousse.
Letitia M. Haze.
En tant qu'infirmière, Samuel voit régulièrement Letitia lorsqu'il est malade, alité dans sa chambre ou bien carrément à l'infirmerie lorsqu'il est au plus mal. Elle lui demande comment il se sent, le soigne comme elle peut et apaise autant que possible ses craintes et ses douleurs. Letty est très douce avec lui, très attentionnée et très patiente : jamais elle ne s'est énervée contre lui et quand elle a quelque chose à lui recommander, elle le fait posément avec délicatesse. Samuel adore Letty, elle est un peu comme la maman qu'il a perdu.
Emily Grimmer.
Qui a dit que les filles étaient toutes douces et délicates ? Pas Emily. Sûrement sa pire tortionnaire dans tout l'orphelinat. Elle le bouscule, le pousse, lui fait des croche-patte, le fait tomber dans les escaliers, lui donne des coups,... Et puis elle l'insulte, elle l'effraie et le terrorise. Emily a décidé de lui faire payer sa faiblesse et ne lui laissera aucun répit. Samuel essaie de se cacher d'ele autant que possible, mais il ne peut jamais l'éviter éternellement... Au moins, Samuel s'estime heureux de ne pas avoir les trois Euménides à ses trousses, mais une, c'est déjà trop.
Caprice Gillespie.
Une autre qui prend plaisir à l'écraser sous sa semelle. Mais il y a quelque chose de plus personnel chez Caprice, comme une vengeance, ce qui est étrange puisque Sam ne lui a jamais rien fait et qu'ils ne se sont jamais rencontrés auparavant. Mais Samuel a vite compris : elle-même souvent harcelée et prise de haut à cause de sa petite taille et de son rang ridicule, Caprice a trouvé en lui une des rares personnes qu'elle puisse brimer à son tour sans que ça ne se retourne contre elle. Caprice y met donc une ardeur peu commune, au plus grand désespoir de Sam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Orphelins ♣ 8/10   Ven 25 Mai - 14:12


TAYLOR BRAINTREE.

Feat. Suzaku Kururugi ♣ Code Geass.
© Lucifel Sveinsson ; Stonefox.



▬ ÂGE : 10 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 18 Mars 1931.
▬ FONCTION: Jardinier.
▬ RANG : 4.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Gourmandise.
▬ TOTEM: Taupe.




+++


La première chose qui marque, chez Taylor, c’est cette vivacité peu commune. Comme secoué de courant électrique, le garçon s’active et se rend utile, un sourire sur les lèvres. On pourrait le traiter d’optimiste forcené qu’on ne serait sans doute pas bien loin de la réalité : impossible, presque, de lui faire voir autre chose que le bon côté de la vie, impossible, ou presque, aussi, de l’abattre. Tout ça, c’est une question de volonté. Tout ça, c’est aussi une question d’obsession : Taylor se borne à faire les choses parce que c’est ce qu’il faut faire, parce que c’est « bien ». Ce n’est pas une question de conviction, pas forcément une question d’envie. C’est une question de normalité et il y met toute son énergie. Ça pourrait être exaspérant, fatigant, sans doute, aussi, parfois. Ça ne l’est pas. Taylor a un don pour enthousiasmer les gens, un don fabuleux pour guider les autres, les entrainer à sa suite. C’est peut-être à cause de sa bonne humeur, peut-être à cause de tous les efforts qu’il fait, peut-être surtout parce qu’il cherche à tout pris à se faire aimer. Ou, plutôt, à ne pas perdre l’affection qui lui est portée. C’est un sentiment bête, la peur, un sentiment sans fondement. Taylor a peur qu’on le rejette s’il est triste ou déprimé, peur qu’on ne l’aime plus. Ça lui tord le ventre, ça le pousse à être ce qu’il est. C’est pour cela qu’il court partout pour défendre la veuve et l’orphelin, pour cela que, viscéralement, il a besoin de se sentir utile. Parce qu’il n’est pas spécialement intelligent, parce qu’il manque de maturité, de recul. Parce que, trop souvent, il oublie la réalité des choses. Non, tout ne s’arrange pas tout seul. Non, tout n’est pas comme ça devrait être, quand bien même ça le perturbe. Non, la vie n’est pas facile. Il aurait pu s’en rendre compte, pourtant, lorsque les bombardements emportèrent ses parents. On ne meurt pas sous les bombes, normalement, lorsqu’on est préceptrice et docker et que l’on vit à Liverpool. On ne devient pas orphelin, non plus, lorsqu’on est enfant de ces gens normaux. On n’arrive pas en Août dans un orphelinat inconnu, non, sans doute pas. Dans la normalité, la vie, ce n’est pas comme ça.

Relations.


Samuel Tully.
Samuel et Taylor, c’était quelque chose d’un peu prévisible. Parce qu’ils sont tous les deux jeunes, parce qu’ils sont tous les deux arrivés pratiquement à la même période, ces deux là se sont vite liés d’amitié. Samuel, c’est même le meilleur ami de Taylor et ce n’est pas peu de choses. Il le défend, il lui apporte de la nourriture quand il est malade, il joue les protecteurs et c’est un rôle qu’il aime plutôt bien. En contrepartie, Samuel lui raconte les histoires qu’il s’invente et lui permet de s’évader au moins un peu. Presque un luxe, après tout, ici.
Leonild Braintree.
Malgré leur peu de différence d’âge, Leonild et Taylor ne sont pas proches, loin de là. Trop différents, peut-être. Ce n’est pourtant pas faute d’essayer : Taylor fait tout son possible pour se rapprocher de sa sœur, même sans pouvoir lui parler, et multiplie les efforts pour trouver grâce à ses yeux. Cela pourrait être adorable, oui. Seulement, si Taylor fait ça, ce n’est pas parce que Leonild lui est sympathique, non, il la trouve même plutôt bizarre. C’est juste, en fait, parce que Leonild est sa sœur et qu’il est normal que des frères et sœurs s’entendent bien. Le contraire le perturbe. Le contraire n’est pas naturel. Voilà tout.
Haakon Móritzson.
Malgré leur différence d'âge, Taylor et Haakon s'entendent très bien. On ne peut mieux, même. Tous deux d'un optimisme et d'une énergie débordante, les autres ont tendance à les trouver épuisants à la longue alors qu'entre eux ils ne font que se motiver à être plus solaires encore. Ils traînent souvent ensemble et leur aura mutuelle les aident à se tenir éloignés de la grisaille de Colverfield. Oui, Haakon est un bon ami, l'un des rares qu'il n'aura sans doute jamais dans cette maison de fous.
Arthur Blackwell.
Arthur lui reproche souvent de faire les choses parce qu'il pense que c'est bien ou socialement acceptable, qu'il ne vit et ne pense donc pas vraiment, seulement dicté par son désir de bien faire et d'être extraordinairement normal. C'est un peu gros de la part de quelqu'un qui lèche presque clairement les bottes de l'Aristocratie alors qu'il ne rêve que d'anarchie. Arthur est peut-être l'un des rares qui puisse autant froisser la bonne humeur constante de Taylor. Sans doute parce qu'il vise juste et que Taylor n'aime pas que l'on perce ses failles à jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Orphelins ♣ 8/10   Ven 25 Mai - 14:28


CAPRICE GILLESPIE.

Feat. Kiki ♣ Kiki la petite sorcière.
© Albert Gillespie ; Nynh.



▬ ÂGE : 13 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 2 Février 1928.
▬ FONCTION: Lessiveuse.
▬ RANG : 7.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Envie.
▬ TOTEM: Ecureuil.






C’était une enfant calme, Caprice, une enfant douce, toujours fourrée avec son frère. On la trouvait mignonne et gentille, on la trouvait un peu insipide. Elle n’était pas forcément très entourée mais ça lui allait bien. On déplore son changement. On s’attriste de ce basculement incompréhensible. Elle est dévorée par la colère, à présent, Caprice, par une colère dévastatrice qu’elle s’efforce de digérer tous les jours de sa vie sans y parvenir tout à fait. C’est une colère qui la consume et qui la fait trembler, une colère qu’elle s’efforce de masquer sans y arriver. C’est une rage contre tout le monde personne, une rage contre la vie elle-même. Elle n’est pas violente, Caprice, pourtant. Elle semble même faible, presque fébrile, et l’on peut facilement s’y tromper. C’est lorsqu’elle ouvre la bouche qu’il vaut mieux s’en méfier. Acerbe, mesquine voir cruelle lorsqu’elle ne se réprime pas, on la sent bouillir de l’intérieur à chaque phrase qu’elle lance, à chaque murmure qu’elle prononce. Elle se continent, pourtant, elle fait ce qu’elle peut, elle fait bonne figure. Elle déteste être seule, Caprice, et avant la disparition des adultes on la voyait toujours blottie contre son frère. Maintenant qu’elle ne l’a plus, elle est obligée d’aller vers les autres. Elle se sent forcée de les fréquenter. Même si c’est compliqué, même si bien souvent elle se mord les lèvres au sang pour ne pas laisser échapper la haine brûlante qu’elle ressent envers l’Aristocratie, même si souvent elle n’y arrive pas. Même si elle est tout le temps punie à cause de ça. Couverte de bleus et de cicatrices, l’infirmerie est presque devenue sa nouvelle maison, elle rêve à un monde meilleur, pourtant. Un monde où elle serait dans les grâces de ce prince en carton pate qu’elle honnit tant. Un monde où elle serait son frère, au final, tout simplement. Qu’ils aillent tous au diable.
Le diable, elle le fréquente depuis toute petite, après tout. Sa mère est morte à sa naissance et son père a fait une attaque cardiaque six ans plus tard. D’eux, elle n’a plus grands souvenirs. Ça ne lui manque pas. Les regrets, c’est pour les autres. Elle ne se souvient plus non plus du manoir familial, des quelques membres restants de cette famille en déclin qui ont refusé de les prendre en charge. Dans sa tête, elle a toujours vécu ici, à Cloverfield. Elle n’a connu que les orphelins et le personnel d’encadrement. Elle n’a pas de parents. Elle n’a pas d’histoire. Elle n’a qu’un présent. Elle préfère faire semblant d’avoir oublié le reste, faire semblant de ne pas se sentir coupable de la mort de sa mère, se dire que c’était son frère le responsable, parce qu’il était un garçon alors que ses parents voulaient si fort une fille. Qu’elle n’a plus rien à voir avec ça. Le pire, c’est qu’elle a fini par y croire.

Relations.



Albert Gillespie.
Albert. Son frère. Le bouffon du roi comme elle l’appelle entre ses dents serrées. Elle le juge responsable de tous ses maux qu’il s’agisse de la mort de leur parent ou de sa condition à elle au sein de Cloverfield. Elle ne supporte pas qu’il soit plus haut qu’elle dans la hiérarchie, elle ne supporte pas qu’il ne lui ait pas tendu la main, elle ne supporte pas qu’il se soit si bien adapté. Elle le déteste, tout simplement. Ça ne la rend pas triste, ça ne la blesse pas. C’est au contraire ce qui la fait tenir, Caprice, cette haine violente et passionnée qu’il ne lui rend pas. C’est la seule chose qui la pousse à se lever le matin : le détester un peu plus, lui faire payer tout le mal qu’il lui a fait.
Latoya Seyfried.
Latoya est celle qu'elle pourrait peut-être le plus considérer comme une amie. Elle a certes des manières brusques et une tendance à ne jamais mâcher ses mots, mais n'est-ce pas comment elle est elle aussi ? Latoya et elle ont beaucoup en commun, notamment cette colère dévorante contre l'orphelinat et ses habitants ainsi que cette haine du régime. Elles se traînent leur réputation d'opposante comme une épidémie de peste, mais il est trop tard pour faire semblant de toute façon et s'il faut payer pour son anti-conformisme, c'est mieux de payer à deux. Oui, Latoya est bel et bien une amie.
Malice Ainsworth.
On a rarement vu pareil crétin... Imbu de lui-même, prétentieux, orgueilleux et égoïste, Caprice ne peut que détester cet espèce de valet m'as-tu-vu qui se rengorge juste parce qu'il possède un crayon jaune et un maudit trèfle de la même couleur épinglé sur ses fringues de tapette. Moins elle le voit, mieux elle se porte, honnêtement. Sa vue lui donne juste envie de vomir. Ou de lui mettre la tête dans un de ses bacs d'eau sale. Oh oui, que ce serait jubilatoire de réussir à faire ça un jour, histoire de lui faire ravaler sa bave de crapaud et son ego démesuré...
Les Euménides.
Après son frère, c'est sans doute ces trois sorcières qui détiennent le prix de la pourriture la plus détestable de Cloverfield. Il ne se passe sans doute pas un jour où Caprice ne ressent pas l'envie de les brûler vives tant elles semblent tout faire pour lui gâcher la vie. Juste des raclures qui se sont prisent pour des Chevaliers de la Lower Class et qui, pour faire mine de ne pas avoir raté leur vocations, harcèlent tous ceux qui font mine de s'opposer à cette monarchie en carton pâte et écrasent les autres pour mieux asseoir leur supériorité et de faire bien voir. Une belle brochette de saloperies.
Samuel Tully.
Quand Caprice a vu Samuel, elle a vu en lui l'un des quelques individus de cet orphelinat qu'elle puisse bizuter sans crainte d'une contre-attaque ou d'une défaite. Samuel est plus petit, plus frêle et plus faible qu'elle et il n'a pas la force mentale de lui résister ou de lui rendre coup pour coup. Caprice en profite donc, trop heureuse d'avoir trouvé un idiot sur qui faire passer la colère et la frustration qui la ronge, elle qui fait partie des plus faciles à qui s'en prendre.
Alpha B. Fersen.
Caprice et Alpha se déteste depuis le jour où cette dernière a osé massacrer ses cheveux. Alpha est coiffeuse, vous comprenez, et soudain, qui sut quelle mouche l'avait piquée mais cette idiote, de quelques coups de ciseaux, avait failli la rendre chauve ! Exprès ! Depuis, elles ne peuvent ouvertement plus se fréquenter sans avoir envie de sortir les griffes. Est-ce parce qu'elle a critiqué le Duc ? Alpha est donc une Royaliste pure et dure, hein ? Elles sont donc doublement ennemis. Mais hors de question pour Caprice de revenir près de sa paire de ciseaux... Elle l'aura autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Orphelins ♣ 8/10   Sam 26 Mai - 0:36


ALPHA BÉRÉNICE FERSEN.

Feat. Wednesday Addams ♣ The Addams family.
© Albert Gillespie ; Nynh.



▬ ÂGE : 12 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 12 Juillet 1930.
▬ FONCTION: Coiffeuse.
▬ RANG : 2.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Orgueil.
▬ TOTEM: Chouette.




+++


Alpha Fersen a toujours été une fille tout ce qu’il y a de plus banale. C’est d’ailleurs ce qu’on lui reproche. Ennuyeuse, terne, silencieuse, sage, on la voit souvent qui erre dans Cloverfield, une lueur pensive au fond des yeux.  Certain la trouve trop pragmatique et terre-à-terre pour être intéressante. Ils se trompent. Depuis toute petite, depuis qu’elle a pour la première fois lue un livre, Alpha rêve au prince charmant. Au début, elle pensait aux princes des contes de fée, à celui de Blanche-Neige qui était tellement beau dans le dessin animé de Disney, elle pensait à des princes, des vrais, avec le sang royal et la couronne qui va avec. Ce genre de chose. Très vite, ça ne l’avait plus intéressée. Elle avait fait connaissance avec Mr. Darcy au détour d’un roman d’Austen et il avait balayé tous les princes précédents. Pas qu’il soit totalement à son goût, certes, mais il possède quelque chose qui la pousse à chercher dans les autres garçons un écho de ce personnage. Sous ses dehors de fille fantôme, se cache en fait une petite fille qui aimerait tant qu’on s’intéresse à elle, qu’on vienne la chercher, qu’on lui prenne la main. Ça n’arrive jamais alors elle attend, sans chercher les autres, en les évitant même souvent, de trouver celui qui daignera tendre la main vers elle. Le pire c’est que, même si cela arrivait, sans doute ne s’en rendrait-elle pas compte, trop habituée à ne pas compter, à ne pas être vue, à être une quantité négligeable pour le reste du monde. Et quand bien même s’en apercevrait-elle, sans doute ne saurait-elle-même pas comment réagir, maladroite et peu habituée aux interactions sociales comme elle l’est. Elle est mignonne, pourtant, Alpha, dévouée et toujours prête à aider, docile, perfectionniste et impeccablement éduquée, aussi. Tout va toujours bien lorsque c’est elle qui se charge de quelque chose. Elle ne supporterait pas que ce soit différent. Mais on ne l’aime pas. On ne l’aime pas parce qu’elle se sait plus cultivée et intelligente que la moyenne, on ne l’aime pas parce que même si elle s’efforce de ne pas le montrer, on voit bien que les discussions qu’on tente d’avoir avec elle l’ennuient rapidement. Elle n’est pas méprisante, loin de là, elle fait ce qu’elle peut pour être ouverte à tous mais le fait de ne pouvoir entretenir des conversations de son niveau la mâchent lentement.
C’est sans doute parce qu’elle a évolué depuis toute petite dans un milieu où l’on favorisait la culture et l’éducation qu'elle est ainsi aujourd'hui. Fille chérie d’un instituteur et d’une couturière, elle a très vite appris à lire, écrire et compter et son père l’a toujours poussée à faire mieux, plus vite, plus dur. Élevée dans cette volonté de dépassement de soi, elle a très jeune nourri un grand enthousiasme pour les classiques de la littérature anglaise qu’elle a dévoré avec une soif inextinguible d’apprendre. La mort de ses parents lors des bombardements de Glasgow et son envoi à Cloverfield en Juillet 1940 aurait pu mettre un terme à ça mais, au contraire, on la trouve encore régulièrement aujourd’hui, roulée en boule dans un coin, à dévorer un livre, quel qu’il soit, avec l’air de se noyer dedans…

Relations.


Alexiel Hargreaves
Il y a peu de personnes à Cloverfield qui ont su susciter chez elle un intérêt et un enthousiasme si sincères et si désintéressés. Alexiel est Duc, soit, mais Alpha n’en a cure. Alexiel a tout du parfait prince charmant et si il lui faisait peur, au début, elle s’est très vite aperçue qu’il avait une conversation des plus passionnante et que ses visites un peu trop régulières faisaient battre son cœur un peu trop irrégulièrement. Si elle n’avouera à personne les sentiments qu’elle nourrit à son égard, elle ne peut s’empêcher d’espérer que peut-être un jour, il les lui rendra.
Haakon Móritzson.
Haakon est un garçon effrayant. Oh, il n'a pas l'air comme ça, avec ses cheveux blonds, ses grands yeux et ses sourires rayonnants, mais il l'EST. Sa façon de courir les filles pour leur chanter leur beauté et leur délicatesse est plus que suspecte, il ne peut avoir que de mauvaises intentions derrière cette apparence de gentilhomme ! En plus, un garçon qui lui dit qu'elle est jolie ne peut qu'être un menteur... Alpha ne se trouve pas jolie. Elle n'est pas comme Letitia par exemple, si adorable et féminine. Oui, Haakon ne peut qu'être un taré.
Letitia M. Haze.
La jolie fille qu'elle ne sera jamais. Blonde, de grands yeux bleus, une belle silhouette, des vêtements seyants, des formes là où il faut, un sourire rafraîchissant, une voix de rossignol... Letitia incarne la perfection féminine qu'Alpha aimerait être plutôt que d'être ce bout de fille maigrichonne qui fait peine à voir avec ses gros yeux et son teint blafard... Récemment, Alpha a osé lui adresser la parole. Peut-être qu'à son contact elle deviendra elle aussi une princesse ?
Caprice Gillespie.
Puisse cette garce brûler en Enfer ! Alpha la déteste depuis le jour où elle a entendu Caprice critiquer son Alexiel bien-aimé. Or, personne n'a le droit d'insulter son prince immaculé devant elle ! Dommage pour Caprice, à ce moment-là, Alpha était en train de lui couper les cheveux... Un coup de ciseau maladroit et oups ! Voilà une coupe de cheveux des plus ignobles sur la tête de cette petite langue de vipère. Depuis, c'est la guère ouverte entre les deux fillettes. Que Caprice s'avise de nouveau à sortir un mot de travers sur Alexiel et c'est son oreille qu'Alpha coupera !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Orphelins ♣ 8/10   Dim 27 Mai - 14:27


EMILY GRIMMER.

Feat. Diva ♣ Blood+.
© Volodia Overstreet ; Vanya.



▬ ÂGE : 14 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 5 Novembre 1927.
▬ FONCTION: Fossoyeuse.
▬ RANG : 6.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Avarice.
▬ TOTEM: Mante religieuse.






Emily est fossoyeuse et assume parfaitement son rôle. Plutôt renfermée et inquiétante, la jeune fille jouit d'une sombre réputation au Cloverfield. Loin de s'en soucier, elle en joue, s'amusant à effrayer les plus froussards avec plaisir. Elle se plaît à entretenir le mystère quant à sa prétendue fascination pour la mort et le surnaturel. On murmure parfois "sorcière" sur son passage ; pour seule réponse, elle étire un sourire cynique. Silencieuse, elle ne se confie à personne et n'en ressent pas le besoin. Emily est solitaire et n'aime pas être dérangée. Sûre d'elle, elle ne fuit pas la compagnie des autres pensionnaires par timidité ou par peur, mais bien parce qu'elle n'en saisit pas l’intérêt.
Sans être une adepte de Satan, la jeune demoiselle s'intéresse, c'est vrai, à l'ésotérisme et à la magie. Elle croyait aux monstres avant qu'ils ne hantent les couloirs de l'orphelinat. D'ailleurs, elle aime passer du temps à les observer - sans trop s'approcher car, malgré ses étranges obsessions, elle reste prudente. Ambitieuse, intelligente, parfois cruelle, Emily ne fait pas preuve d'une compassion démesurée : en effet, étant profondément cynique, elle considère qu'il serait d'une hypocrisie délirante d'essayer de tisser des liens dans de telles conditions. Elle préfère se montrer honnête et ne fréquenter personne, quitte à n'avoir que des ennemis. L'ambition d'Emily est mal connue des orphelins : pourtant, la fossoyeuse compte bien se hisser dans la hiérarchie de l'orphelinat, ne serait-ce que pour le plaisir d'avoir enfin gagné quelque chose. Elle ne recule devant rien, estimant que la fin justifie toujours les moyens.
Issue d'une famille modeste, Emily a été élevée par sa grand-mère, une femme aigrie, bigote et profondément méprisante. Toujours raillée, ignorant tout de l'affection d'une véritable famille, elle ne se lamente pas lorsque sa tutrice décède de maladie, peu avant qu'elle ne fête ses 12 ans.

Relations.


Heather J. Haze.
Heather et Emily auraient pu se détester : toutes deux avides de pouvoir et bonnes joueuses dans cette course au favoritisme, elles auraient pu rivaliser éternellement et se battre jusqu'à la mort. Mais plutôt que de dépenser leur énergie à abattre les gros morceaux qu'elles sont, elles ont préféré s'allier pour dresser un mur impénétrable entre le bas peuple et elles, et les fastueuses récompenses que leur font miroiter la Rafined Class. Elles sont devenues étonnament très amies au fil du temps, chose étrange pour deux tels fauves. Mais bon, Heather a un rang élevé et Emily est là depuis plus longtemps qu'elle et ensemble elles forment une équipe qui gagne, sans compter Dolores, troisième membre de leur trio, Les Euménides.
Dolores Hunt.
Vraiment rencontrée et côtoyée par l'intermédiaire de Heather, Dolores s'est rapidement jointe à leur petit groupe de sauvages combattantes, de Chevaliers officieux. En fait, plutôt qu'être comme les Chevaliers de la Lower Class, elles sont plutôt des barbares qui, plus salement, font le ménage parmi ceux qui désapprouvent la couronne et qui écrasent ceux qui se mettent entre elles et la gloire. Avec Heather, Dolores est sa deuxième plus grande amie.[
Latoya Seyfried.
Principale tête de turc des Euménides, Emily l'a naturellement trouvée exaspérante. Avec ses attitudes d'insoumise et de rebelle au caractère grognon, elle l'a prise en grippe et maintenant impossible de faire machine arrière. Comme elles sont trois, c'est d'autant plus simple de s'en prendre à Latoya et de lui en faire baver, elle a tout ce qu'elle mérite, ce qui n'empêche pas Emily de lui en faire baver dès qu'elle la croise, même seule. Emily n'a peur de rien et surtout pas d'un petite dinde idiote comme Latoya.
Samuel Tully.
Samuel n'est ni une menace pour l'Aristocratie, ni un adversaire dangereux, mais il est exceptionnellement faiblard et dès qu'elle le voit, Emily ne peut s'empêcher de vouloir lui briser sa fragile coquille, à cet escargot. Souvent malade, Samuel tire au flanc, bien engoncé dans un lit et Emily s'arrange toujours pour le lui faire payer. Oh, ce n'est pas de sa faute, mais qu'importe ? C'est trop jouissif et tellement facile de le terroriser et de le blesser, ce gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Contenu sponsorisé


♣ ♣



MessageSujet: Re: Orphelins ♣ 8/10   

Revenir en haut Aller en bas
 

Orphelins ♣ 8/10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» la prison des orphelins
» LE DEBRIEFING: N°14 Insolitudes
» Partitions
» la prison des orphelins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unlucky Cloverfield :: • There was a crooked house. :: Portraits.-