Lower Class ♣ 4/4



 

Partagez | .
 

 Lower Class ♣ 4/4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Lower Class ♣ 4/4   Mar 19 Juil - 20:22






Malgré son appellation « lower », la Lower Class s'élève au-dessus des orphelins lambda, mais reste inférieure à la Rafined Class, la crème de la crème, d'où son nom. Les orphelins qui ont la chance et l'honneur de faire partie de cette catégorie d'orphelins tiennent un rôle de protecteurs et de serviteurs personnels des grands de Cloverfield, à savoir la Haute Aristocratie. La Lower Class se divise donc en trois rôles : les Chevaliers, les Valets et les Fous.

  • Les Chevaliers : Ce sont les protecteurs de la Rafined Class. Ils sont au nombre de six : quatre au service de la Royauté et quatre au service du reste de la Haute Aristocratie, respectivement deux filles et deux garçons à chaque fois pour rester décent. Ce sont, en somme, des gardes du corps.
  • Les Valets : Ce sont les serviteurs de la Rafined Class. Ils sont également au nombre de six, avec la même distribution des rôles que pour les Chevaliers. Plus précisément, ils exécutent toutes les tâches – domestiques ou non – que la Haute Aristocratie leur demande. La plupart du temps, il s'agit d'amener leurs vêtements à laver, préparer leur bain, faire une course à leur place,...
  • Les Fous : Bouffons de la Rafined Class, il ne servent presque exclusivement que le Prince et la Princesse bien qu'il arrive qu'ils soient appelés par l'Aristocratie autre. Ils sont au nombre de quatre, deux filles et deux garçons. Leur rôle est évidemment de divertir leurs monarques et, par extension, de les soutenir aveuglément, quitte à railler la populace.

La Lower Class est certes privilégiés par rapport à leurs camarades, mais leur rôle est loin d'être de tout repos ! Surtout pour les valets, qui sont d'autant plus exposés aux caprices des Nobles. Cependant, ils sont mieux lotis concernant les chambre et passent dans les premiers à la cantine, ce qui n'est pas rien.


Libre.
Réservé.
Pris.






Malice L. Ainsworth

▬ ÂGE :
14 ans.
▬ RANG:
Valet de l'Aristocratie.
▬ TOTEM:
Paon.

Par ici.
Clarence Lancaster

▬ ÂGE :
15 ans.
▬ RANG:
Valet de l'Aristocratie.
▬ TOTEM:
Cygne.

Par ici.
Arthur Blackwell

▬ ÂGE :
16 ans.
▬ RANG:
Chevalier de l'Aristocratie.
▬ TOTEM:
Cheval.

Par ici.
Diane Gasparovic

▬ ÂGE :
15 ans.
▬ RANG:
Chevalier de l'Aristocratie.
▬ TOTEM:
Porc-épic.

Par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Lower Class ♣ 4/4   Mar 19 Juil - 20:23


MALICE LYSANDER AINSWORTH.

Feat. Alois Trancy ♣ Kuroshitsuji II.
© Lucifel J. Sveinsson ; Stonefox.





▬ ÂGE : 14 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 10 Octobre 1927.
▬ RANG: Valet de l'Aristocratie.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Orgueil & Luxure.
▬ TOTEM: Paon.




+++ || +++


Quiconque a aperçu Malice une seule fois, même de loin, a pu se rendre compte que le paon lui allait comme un gant. Le garçon semble rayonner, ivre de sa propre beauté et de sa propre magnificence, s'arrêtant devant chaque miroir pour admirer ses traits, sa silhouette, l'or de ses cheveux, le bleu de ses yeux... Il se pavane, s'exhibe et se montre comme le plus fier des mannequins. On lui a toujours dit qu'il était beau, sublime et parfait et maintenant l'orgueil le consume comme un brasier. Oh, Malice est bien assez fin pour ne pas faire directement ombrage à qui de droit, sinon il ne serait pas valet. Disons qu'il a assez de toupet pour se faire remarquer dans le bon sens et assez de jugeote pour tâter prudemment les limites de l'acceptable. C'est bien pour cela qu'il n'est pas valet du prince : travailler pour cet être lunatique est bien trop risqué pour quelqu'un d'aussi flamboyant que Malice ! Non, la compagnie moins explosive des aristocrates est bien plus satisfaisante pour lui : assez dorée, mais pas trop sanglante. Les gens ont tendance à ne pas aimer Malice : sa personnalité trop étouffante et imbue d'elle-même en fait quelqu'un de très isolé. De plus, on le pense irréfléchi. C'est vrai qu'il ne pense pas à toutes les variables, qu'il a parfois la langue trop pendue et qu'il se montre parfois impulsif, mais il est loin d'être un sot. De même que son indécence dérange... Mais que voulez-vous ! Malice est venu au monde dans un bordel et il a été élevé dans cette atmosphère de sexualité débridée et de sensualité provocante. Sauf qu'au lieu de s'attarder sur les femmes (vu qu'il se considère un peu comme une femmes et considère donc ces dernières comme des rivales), il s'est plutôt attaché aux hommes... Ce qui ne manque pas d'en gêner certains à Cloverfield, surtout quand on sait que Malice n'est ni pudique, ni timide et, ma foi, plutôt curieux et en avance pour son âge. Pourtant, autant son égocentrisme l'entoure comme une bulle, autant il ne supporte pas de ne pas être regardé et admiré, si bien que sans les autres et trop souvent repoussé, le lys rouge écarlate qu'il est finit par se mourir dans la tristesse d'un paon sans sa traîne...
Malice est arrivé à Cloverfield en Novembre 1939, à l'âge de onze ans, après que le bordel clandestin dans lequel il vivait ait été fermé, sa mère étant morte trois ans plus tôt de la syphilis.

Relations.


Albert Gillespie.
Le surnom de « La Poutre » que donne le Prince au Baron pour se moquer de ce dernier n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd ! Si bien que Malice ne cesse de faire les yeux doux au pauvre Albert et de le taquiner avec insolence quant à cette appellation pour le moins indécente, le harcelant sur ses origines. Le pauvre Baron n'a pas fini d'en entendre parler, surtout avec un garçon aussi opiniâtre que Malice...
Alexiel Hargreaves.
Alexiel ne veut pas de valets, il les déteste et ne supporte pas que quelqu'un ose prétendre l'aider dans ses tâches quotidiennes, lui qui plus que tout chérit son intimité et son indépendance. Qu'à cela ne tienne ! Alexiel est un joli garçon et Malice ne laisse pas filer aussi aisément les joli garçons ! Il ne fait que lui tournicoter autour et insiste sans cesse pour l'aider, l'assister, si jamais il a besoin de quelque chose, etc. Sauf qu'à force de se faire rejeter le plus sèchement du monde, Malice commence à le supporter de moins en moins et il lui arrive de bouder - ce dont se fout Alexiel, évidemment, donc ça l'énerve encore plus.
Clarence Lancaster.
Mon dieu, mais quelle pauvre âme que voilà... Si triste, si plat et si ennuyeux parce qu'il ne se rend pas compte que la vie n'est qu'un vaste terrain de jeu à exploiter et à faire tourner à son avantage. Certes, c'est plus ou moins ce qu'a fait Clarence, mais il ne va pas assez loin, il ne fait les choses qu'à moitié. Alors il faut bien que quelqu'un l'attrape par les épaules et le secoue, que quelqu'un lui montre à quel point la vie peut-être drôle et foisonnante si on prend la peine de l'exploiter à fond et de ne se préoccuper - presque - que de son plaisir personnel. Malice est en quelque sorte son professeur d'épicurisme. Hélas, Clarence reste désespérément larvaire.
Caprice Gillespie.
Caprice, cette petite dinde. Dès qu'il l'a vaguement aperçue (pas facile de repérer les gens quand on est trop génial...), Malice a su que cette petite allait l'agacer. Définitivement trop quiche avec son attitude de pseudo rebelle de la vie qui rumine des plans de destruction massive qu'elle ne mettra jamais en application. Juste une idiote qui a trop macéré dans le linge sale dans lequel elle trempe à longueur de journée. Non vraiment, cette fille est répugnante et plus elle est loin dans sa crasse, mieux il se porte... Les seuls moment où il daigne lui adresser la parole, c'est bien sûr pour lui rappeler qu'elle n'est qu'une souillon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Lower Class ♣ 4/4   Mer 23 Mai - 18:14


CLARENCE LANCASTER.

Feat. Norway ♣ Axis Powers Hetalia.
© Volodia Overstreet ; Vanya.




▬ ÂGE : 15 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 7 Décembre 1925.
▬ RANG: Valet de l'Aristocratie.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Paresse.
▬ TOTEM: Cygne.





Le Cygne, magnifique et voluptueux, se laisse glisser sur l'eau brillante du lac. Il ne sait pas de quoi demain sera fait. Peu importe, aujourd'hui, il est encore en vie ; et admiré. C'est exactement de cette manière que Clarence mène sa barque à l'orphelinat. Valet, il est aux petits soins pour l'aristocratie sans en faire trop pour autant. Considérant qu'il n'est pas arrivé là où il est par hasard, il ne perd pas de temps en courbettes hypocrites. Il fait ce qu'on lui demande, sans broncher. D'ailleurs, il se fiche bien de savoir de quel rang vous êtes, il se comporte de la même manière avec tout le monde - ou presque. Imperturbable et stoïque, vous aurez du mal à en tirer un sourire ou une grimace. De ce fait, personne ne sait trop ce qui peut bien occuper ses pensées. Complote-t-il secrètement à renverser la Monarchie ? Est-il, au contraire, un fervent admirateur qui sait garder ses distances ? Nul ne le sait. A part peut-être, son meilleur ami, Arthur.
Issu d'une famille bourgeoise de Londres, Clarence porte encore la trace de ses origines dans sa façon de se comporter. Réservé et discret, il sait s'imposer quand il le doit. Généralement, un regard glacial suffit. Réputé pour sa froideur et son manque d'humour, il ne cherche pas à démentir ces rumeurs pourtant infondées. En effet, Clarence est en réalité un garçon charmant et attentif, profondément altruiste. S'il sert l'Aristocratie avec efficacité, il ne rabaisse pas les autres Orphelins pour autant et, si vous êtes dans l’embarras, il vous aidera autant que ce peut. Par bienveillance peut-être, mais plus certainement parce que l'ambiance malsaine de l'orphelinat lui pèse. Son rêve ? Qu'on instaure un régime juste et apaisé. Difficile de le croire, quand on l'observe, aux petits soins pour les Aristocrates. Oui, c'est vrai, on ne sait pas trop sur quel pied danser avec Clarence. Mais la réponse est pourtant simple : sa place de Valet est bien confortable, aider les orphelins dans le besoin est dangereux mais lui donne bonne conscience et s'il ne s'oppose pas clairement à un régime qu'il sait injuste, c'est par pure paresse. Par lâcheté. Il fréquente Cloverfield depuis qu'il a 12 ans.

Relations.


Arthur Blackwell.
Arthur et Clarence sont arrivés la même année à l'orphelinat. D'apparence, tout semble les opposer. En réalité, ils ont beaucoup plus de points communs qu'il n'y parait. D'ailleurs, personne ne viendrait mettre en doute leur amitié : ils sont inséparables. Ensemble, ils semblent capables du tout, du pire, comme du meilleur. La spontanéité et l'enthousiasme d'Arthur sont comme un bol d'air pour Clarence qui en ressent bien souvent le besoin, étant d'un naturel inquiet. Leur lien est si fort que même l'ambiance morbide qui s'est emparé de l'orphelinat semble incapable de le défaire. Arthur aime penser qu'il s'agit du destin, peu importe. L'avoir à ses côtés est une chance inespérée pour Clarence, qui, plus que tout au monde, craint la solitude.
Alexiel Hargreaves.
Si Clarence fait de son mieux pour sauver les apparences, il a parfois du mal à apparaitre aussi zélé et enthousiaste qu'il le devrait. Le pouvoir écrasant de l'aristocratie, du prince et de la princesse lui pèsent et, s'il s'en accomode assez bien, il a du mal à cacher sa désapprobation à l'égard de certaines mesures. Notamment celles prises par Alexiel, toujours implacable et rigide. Le Duc ne le porte pas dans son coeur ; pire, il se méfie de lui et cela, Clarence l'a compris. Du coup, plutôt que de l'éviter, dans l'espoir de ne jamais se trahir, Clarence se propose pour l'aider dès qu'il le peut, va parfois jusqu'à engager la discussion. Un comportement peut-être suicidaire, mais qu'il juge plus habile que de s'effacer dans un coin. Cela reste à voir...
Volodia Overstreet.
Etant d'une nature compréhensive et relativement tolérante, Clarence n'a pas d'animosité particulière envers Volodia. Cependant, ce n'est absolument pas réciproque : ce dernier le déteste cordialement et le lui fait bien sentir. Clarence ne parvient pas vraiment à s'expliquer cet antagonisme. C'est ineffable semble-t-il. Volodia et lui sont de parfaits opposés : sous la froideur apparente qu'ils cultivent tous les deux, ils ont des personnalités radicalement différentes. Le sarcasme et le dédain de Volodia agacent Clarence qui ne comprend pas comment on peut se montrer aussi froid et brutal envers les autres. Son cynisme le rend dingue, lui qui est un rêveur, un idéaliste, un pacifiste, au fond. Bref, entre eux, c'est la guerre. Une guerre froide, qu'on s'entende bien, même s'ils ont du mal à sauver les apparences.
Malice Ainsworth.
Malice et Clarence sont collègues, et, en tant que valets, sont habitués à rester dans l'ombre de la haute aristocratie. Si cette position convient parfaitement à Clarence qui n'aime pas se faire remarquer, elle n'empêche pas le jeune Ainsworth de se pavaner comme un prince. Diamétralement opposés, Clarence et Malice parviennent toutefois à s'entendre. Malice apprécie Clarence, même s'il le juge coincé et bien trop réservé tandis que Malice apparait comme un garçon agréable et enthousiaste à Clarence qui passe facilement l'éponge sur ses nombreuses extravagances. On pourrait presque dire qu'ils sont amis, malgré tout, même s'ils ne sont pas du tout sur la même longueur d'onde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Lower Class ♣ 4/4   Mer 23 Mai - 18:50


ARTHUR BLACKWELL.

Feat. Scotland ♣ Axis Powers Hetalia.
© Volodia Overstreet ; Vanya.




▬ ÂGE : 16 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 24 mars 1926.
▬ RANG: Chevalier de l'Aristocratie.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Orgueil.
▬ TOTEM: Cheval.





Avez-vous déjà eu affaire à un cheval ? Peut-être pas. En tout cas, ceux qui fréquentent Arthur pourraient répondre par l'affirmative, c'est certain. Si, biologiquement, l'écossais est tout ce qu'il y a de plus humain - je vous rassure, il fait parfois preuve d'une telle fierté capricieuse qu'il semble plus proche du cheval que de ses pairs. Arthur est un garçon étrange. Apparemment, il semble tout avoir pour faire partie des pensionnaires les plus populaires de l'orphelinat : il fait partie de la Lower Class, ce qui n'est pas rien ; il est beau, charismatique et courageux ; il ne manque pas idées tordues qui plaisent à la fois à la Rafined Class et à la majorité des orphelins... bref, il semble avoir tout pour plaire, dans une telle société. Oui mais voilà, Arthur est complètement dingue. Mais pas dans le sens sadique-psychopathe du terme, ça, à la limite, on peut s'en accommoder à Cloverfield. Non, Arthur est changeant et imprévisible à la façon d'un cheval capricieux : un jour il vous dira blanc, le lendemain noir. Un jour, il fera preuve d'un enthousiasme débordant, le lendemain, vous le retrouverez affalé sur un canapé au fumoir. Problème d'ordre psychologique ? Peu importe, ses parents ne s'en sont jamais préoccupés. Pas le temps et morts trop tôt. Arrivé à l'orphelinat à 12 ans, Arthur connaît bien l'endroit et s'y sent à présent à l'aise. Fier, brave et autoritaire, il n'est pas apprécié de grand monde. On le juge trop fatiguant, trop grande gueule, trop bruyant. Arthur s'en fiche, maintenant qu'il a Clarence, son meilleur ami, pour le rassurer. Mais il fut une époque où son manque de popularité le faisait atrocement souffrir, lui qui rêve d'être un vrai leader. En effet, Arthur, fils d'un militaire mort en service, en a l’étoffe : valeureux et fidèle à ses principes, il se fixe des règles auxquelles il ne déroge pas, au point d'être un tantinet rigide. Aussi dur avec lui qu'avec les autres, s'il vous juge digne d'estime, peu importe si vous faites partie des rebuts de l'orphelinat, vous pouvez être heureux. Il est difficile d'attirer son attention tant il est égocentrique, mais ceux auxquels il s'attache ont bien de la chance : ami dévoué et admirable, il ne vous laissera pas tomber. Aujourd'hui, sûr de lui et de ses qualités, il sert l'Aristocratie par pur intérêt, espérant un jour qu'elle s'effondrera pour laisser la place à une société sans maître, sans règles, où chacun devrait compter sur ses propres capacités, non sur son rang, pour survivre. Bien loin de l'idéalisme de Clarence, pour lui, seul les plus forts - que ce soit psychologiquement ou physiquement - sont dignes de faire partie de Cloverfield.

Relations.




Clarence Lancaster.
Clarence a été la première personne à voir au-delà de la réputation de dingue infréquentable que s'était forgée Arthur malgré lui. On ne le détestait pas, mais il était perçu comme un garçon un peu bête et complètement fou dont il était amusant de se moquer. Arthur, s'il souffrait énormément de l'image qu'on se faisait de lui, se disait qu'au fond, il y avait peut-être un peu de vrai là-dedans. Clarence lui a prouvé le contraire. Malgré tout ce qui pouvait les opposer, le Cygne délicat et élégant lui a tendu la main. A lui la brute, l'indomptable, l'imbécile. Arthur n'a pas changé : il est toujours aussi excentrique. A la différence près qu'il en est tellement fier qu'on ose même plus s'en moquer. Depuis, ils sont inséparables et se disent tout. Leurs personnalités, si elles semblent s'opposer radicalement à première vue, sont en réalité très complémentaires. L'idéalisme de Clarence et le pragmatisme guerrier d'Arthur s'associent pour créer un des duos les plus solides de l'orphelinat. Rien ne semble pouvoir les arrêter. Si ce n'est qu'ils ne semblent pas exactement aspirer à la même chose : Clarence n'ose pas s'imposer mais rêve d'un orphelinat juste et démocratique tandis qu'Arthur voudrait que la stricte hiérarchie laisse place à une société plus forte, plus sauvage où chacun devrait se battre pour survivre. Vous voyez Ralph et Jack, de Sa Majesté des Mouches ? Eh bien voilà...
Alexiel Hargreaves.
Alexiel et Arthur n'ont beau pas appartenir à la même classe, ils partagent au moins un même idéal : l'orphelinat parfait serait celui dans lequel les plus forts triompheraient. Évidemment, cela ne fait pas d'eux les meilleurs amis du monde. Au contraire, Alexiel se considérant naturellement comme un fort, il a tout intérêt à approuver le régime en place tandis qu'Arthur, bien qu'il le serve fidèlement, rêve de prendre sa place (voire celle du prince !). Cependant, Arthur reconnait des qualités au petit aristocrate qui a le mérite de savoir ce qu'il veut et de tout mettre en œuvre pour l'obtenir. Son mépris lui tape sur les nerfs mais l'écossais s'en accommode assez bien, étant trop fier pour s'en soucier véritablement. Servir Alexiel l'agace profondément, il le préfère loin de lui tout de même, sait-on jamais.
Volodia Overstreet.
Arthur et Volodia ne semblent pas fait pour s'entendre. Pourtant, ils partagent bien plus d'idéaux - si j'ose dire - qu'il n'y parait. Arthur respecte Volodia qui sait faire preuve d'autorité et de sévérité avec les orphelins capricieux et faibles, du moins, selon ses critères "un peu" stricts. Cela, il lui accorde. Cependant, là où il ne comprend plus Volodia, c'est lorsqu'il prétend que la société dans laquelle ils évoluent est juste. Arthur ne le dit pas tout haut, évidemment, mais la Rafined Class n'est, selon lui, pas composé uniquement d'individus dignes d'être au sommet. Sur ce point, il a du mal à comprendre la position de son collègue chevalier. Ment-il ? Essaie-t-il de s'attirer les faveurs de l'Aristocratie ? Pourquoi ? L’ambiguïté de Volodia l'agace et le fascine à la fois. Si leur dureté les rapproche, Volodia est bien trop froid pour l'écossais qui fait, la plupart du temps, preuve d'une joie de vivre et d'un enthousiasme exténuants. On ne pas dire qu'ils sont amis, mais ils sont loin de se détester, contrairement à ce que les apparences laissent penser. Au grand dam de Clarence qui subit les remarques blessantes de Volodia à chaque occasion. Arthur, habituellement si prompt à défendre Clarence, ne se mêle toutefois pas de leurs querelles...
Diane Gasparovic.
Diane et Arthur sont collègues de travail, tous deux chevaliers de l'Aristocratie. Étrangement, malgré leurs grandes divergences de caractères, les deux chevaliers s'entendent bien. Ils apprécient se retrouver au calme sur les marches du parvis de la chapelle pour parler de choses et d'autres, entre grands, un peu loin des préoccupations de l'Aristocratie et des cris des petits. Certaines mauvaises langues diront que seuls les roux peuvent se supporter entre eux, mais Arthur promet de s'occuper personnellement de chaque mauvaise langue.
Latoya Seyfried.
Hahaha, Latoya, elle porte si bien son totem : l'âne. Butée, bornée et bourrique née, la jeune fille a décidément tout pour l'agacer si seulement ils n'étaient pas si similaires et proches sur beaucoup de points, notamment sur leurs sentiments envers le pouvoir. Ils ont pourtant choisis des voies différentes : Latoya assume et Arthur préfère se préserver, ce qu'elle lui reproche et fait de lui la cible de ses railleries. En même temps, c'est elle qui est stupide de se montrer à découvert comme ça ! Si bien qu'ils sont toujours en train de se voler dans les plumes, sans haine mais non sans hargne. Elle est peut-être mignonne, mais le cheval ne se mélange pas à l'ânesse !
Taylor Braintree.
Taylor l'énerve à vouloir toujours faire les choses parce que c'est "bien" et non pas parce qu'il a intimement envie de les faire. Quelle motivation d'hypocrite enchaîné par des principes idiots. A le voir s'acharner à apprécier sa sœur alors que cette dernière ne fait même pas mine de reconnaître son existence a le don d'exaspérer Arthur. D'autant plus que la crevette réplique qu'il n'est pas mieux à cause de son allégeance intéressée à l'Aristocratie. mais ça n'a rien à voir ! Arthur y adhère avec un but précis en tête, pas juste pour faire "bien" ! Quel crétin, il n'entendra jamais raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Le Sycophante

Monstre Délateur
avatar
♣ Monstre Délateur ♣


Rang : Maître de Cloverfield.
Messages : 227
Age : 77
Pseudo : Compte Fondateur.

Once upon a time
Âge du personnage: Eternel.
Date d'arrivée à Cloverfield: 19 Juillet 1941.

MessageSujet: Re: Lower Class ♣ 4/4   Mer 23 Mai - 19:04


DIANE GASPAROVIC.

Feat. Ginny Weasley ♣ Harry Potter.
© Alix V. McAndrew ; Poppy.





▬ ÂGE : 15 ans.
▬ DATE DE NAISSANCE : 1er Mai 1926.
▬ RANG: Chevalier de l'Aristocratie.
▬ PÉCHÉ MORTEL : Avarice.
▬ TOTEM: Porc-épic.





Diane est un paradoxe. Il faut savoir qu’avec elle, tout est aussi simple que compliqué. D’un naturel calme, doux, voir presque effacé, il n’est pas rare qu’on l’oublie totalement. Et cela n’est pas totalement au goût de la jeune enfant, non. Dès qu’elle passe à la trappe, elle tente de s’imposer de nouveau sur le devant de la scène. Et tout cela, en respectant ses principes. Car oui, Diane s’est imposée, très jeune, des valeurs et des préceptes très stricts. Point de mensonge, point de trahison, point d’infidélité. Miss Gasparovic va toujours au bout de ses idées, de ses convictions, sans jamais y décrocher. Peut être même un peu trop au goût de certain. Elle fonce tête baissée vers la raison, la foi, et ce qu’elle appelle la vérité. De plus, elle est très dévouée ; un ordre venant d’au dessus sera aussitôt effectué. Mais pourquoi ces principes ? Tout simplement, Diane est une fervente croyante, et pour elle, agir contre ces valeurs serait offenser le grand monsieur tout là haut, et décevoir son entourage. Non, aucun pêché pour elle.
Mais n’oublions pas. Un paradoxe. Car si l’enfant se veut parfaite petite anglicane, il faut savoir une chose. La jeune fille est attirée par tout ce qui brille. Une vraie pie. Même si cela va à l’encontre de ses idées –c’est mal, et elle le sait-, la jeune fille est capable de chaparder un petit bijou en toc, ou tout ce qui lui fait pétiller les yeux. Pour elle, ce pêché la conduira à sa perte ; alors elle n’est pas contre l’idée d’une petite prière touts les soirs, histoire de.
Un peu d’histoire, à présent. Diane n’a jamais connu son père. Sa mère lui a toujours raconté qu’il était parti lorsqu’elle était enceinte. Soit. Elle avait appris à vivre avec ça. En effet, très tôt, Mme Gasparovic avait inculqué une éducation religieuse à sa petite fille. Chaque jour, des passages de la Bible étaient lus, relus, et répétés. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que Diane était complètement imperméable à toutes matières religieuses : elle s’en fichait. Jusqu’au jour où sa vie prit un virage à 180 degrés. Sa mère tomba malade. Une méningite, qu’ils disaient. Tous les jours, le corps caché sous des couches et des couches de draps, la petite voyait sa mère dépérir de plus en plus vite. Ce fut le déclic. Tous les jours, tous les soirs, elle décida de s’investir, comme elle aurait du le faire, dans la religion. Peut être obtiendrait elle de l’aide ainsi, et que sa maman guérirait. La nouvelle tomba le 27 décembre 1938. Mme Gasparovic n’avait pas résisté, et était malheureusement passé de l’autre coté. Envoyée à Cloverfield par la suite, la petite Diane n’a pas cessé de s’en vouloir. Encore maintenant, elle tente tant bien que mal de se rattraper.

Relations.


Arthur Blackwell.
Malgré leurs divergences de caractères et de points de vue, les deux chevaliers aristocratiques s'entendent bien. Une chance, estime Diane, s'ils doivent se côtoyer très souvent ! Et puis c'est quand même agréable d'avoir quelqu'un d'à peu près son âge avec qui causer, même s'ils ne sont pas d'accord sur tout et qu'Arthur s'emporte quelques fois. Ça reste agréable de discuter ainsi, assis au calme, sur les marches du parvis de la chapelle par exemple. Même s'il est colérique et changeant, Arthur est quelqu'un de sympa au fond...
Heather J. Haze.
Diane ne pensait pas qu'être chevalier pouvait lui attirer les foudres de furies comme Heather. Vexée de n'être qu'une orpheline parmi d'autres, la brunette rêve de prendre sa place, estimant qu'elle se débrouillera mieux. Diane n'est pas colérique, mais elle ne supporte pas que l'on mette en doute ses capacités de la sorte, surtout quand on n'y connaît rien. De toute façon, Heather ne l'attaquera jamais de front, elle n'a pas le rang pour ça. Mais Diane ne cèdera pas un pouce de terrain de toute façon. Diane peut s'affirmer et elle compte bien le prouver à la petite Haze.
Leonild Braintree.
Ça n'a pas été facile du tout de s'adapter à Leonild au début, et même encore maintenant c'est compliqué. Il faut dire que la fillette n'est pas d'un contact facile, sauvage comme une belette et taciturne comme une morte. Elle ne tolérait sa compagnie que par obligation et le lui faisait sentir, sans jamais prononcer un seul mot, lui faussant compagnie ou se passant d'elle dès qu'elle le pouvait. maintenant, ça va un peu mieux et de temps en temps, Leonild ne fend de quelques paroles à son égard. Diane est plutôt contente de ça : même si leurs rapports ne sont pas fondamentalement amicaux, il sont de moins en moins pénibles et hostiles.
Dolores Hunt.
Il faut expliquer les choses longtemps à Dolores pour qu'elle les comprenne, même quand elles sont concrètes. Alors les choses abstraites, pensez donc... ! Dolores lui a un jour demandé à qui elle parlait dans la chapelle. Diane lui répondit qu'elle parlait à Dieu. Depuis, elle s'échine à lui expliquer ce qu'est Dieu, à répondre à ses questions retorses et à lui lire la Bible pour essayer de faire en sorte qu'elle comprenne mieux, mais rien n'y fait ! D'ailleurs, après un cheminement de pensées étranges, Dolores a décrété que Dieu c'était le Prince. Certes... C'est un peu ça, c'est vrai... Mais bon... Ce n'est pas Lucifel que Diane prie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unlucky-cloverfield.forumactif.com
Contenu sponsorisé


♣ ♣



MessageSujet: Re: Lower Class ♣ 4/4   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lower Class ♣ 4/4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lower Class Brats
» STAINED CLASS
» Master Class : Stephen Fry and Hugh Laurie (Dr House)
» Master Class Christophe Godin
» Master Class guitare à Nîmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unlucky Cloverfield :: • There was a crooked house. :: Portraits.-