Dana Dahlhof



 

Partagez | .
 

 Dana Dahlhof

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


♣ Invité ♣



MessageSujet: Dana Dahlhof    Dim 12 Aoû - 20:28

PREDEF


Dana Dahlhof
"Inconnu"



▬ ÂGE :14 ans
▬ DATE DE NAISSANCE : 18 septembre 1927.
▬ CATÉGORIE : Orphan.
▬ RANG : 7.
▬ DATE D’ARRIVÉE A CLOVERFIELD :Décembre 1941.
▬ PÉCHÉ MORTEL : La colère.
▬ TOTEM : La panthère noire.



Pas de roses sans épines.
=

=.
Dana n’a pas un caractère facile. C’est d’ailleurs son caractère qui lui a valu d’intégrer cet orphelinat. Elle ne parvenait plus à s’entendre avec sa mère… En effet, son caractère si doux et joyeux à la base, s’est peu à peu transformé au cours de sa vie. Son insolence est ce qui la qualifie le mieux. Elle trouvera toujours quelque chose à redire… Elle aime avoir le dernier mot et ne supporte pas qu’on lui tienne tête. Bien que paradoxalement, elle ne supporte pas les personnes trop gentilles… Cela lui rappelle trop ce qu’elle était avant… Mais cela est fini ! Personne ne fera d’elle ce qu’il voudra. Son animal totem est la panthère ce qui la caractérise bien… Sensuelle, féline, sombre et mystérieuse… Elle n’hésitera pas à sortir les griffes si on l’embête de trop près. Elle n’aime pas se faire marcher sur les pieds, et a un rapport à l’autorité très difficile, surtout lorsqu’il s’agit des hommes. Personne ne lui donnera de directives…
Dana est quelqu’un de provocant… Elle ne considère plus son corps à sa juste valeur… Son corps est un objet dont elle use. Cela n’en fait pas quelqu’un d’indécent non… Elle n’a après tout que 14 ans. Mais pour son âge elle est très mâture et très avancée sur la connaissance de choses qui devraient normalement échapper à des enfants. Mais malgré toute sa maturité, elle ne la montre pas forcément… Elle est très capricieuse, quand elle veut quelque chose, elle fait tout pour l’avoir ! On pourrait croire à une enfant gâtée, alors qu’elle ne l’a pas été du tout… Elle rattrape surtout son enfance qu’elle n’a pu avoir ! Ce qui en fait également une personne colérique… Attention de ne pas vous en attirer les foudres… Elle pourrait bien vous le faire regretter amèrement ! Elle a la rancune tenace, et ne perd jamais de vue quelqu’un l’ayant importuné !
C’est aussi quelqu’un qui est très solitaire… Elle ne se laisse pas approcher facilement et surtout ne se laisse pas toucher. Elle ne supporte pas que quelqu’un pose la main sur elle sans son autorisation. Même si elle aborde une attitude belliqueuse aux contacts tactiles, cela la terrifie surtout.
Car sous ce masque caractériel et peu sociable se trouve quelqu’un de profondément blessé et seul… Elle n’attend plus rien des autres… Elle les traite même avec indifférence… De toute façon les autres ne voient en elle que quelqu’un de trop sûr de lui et d’égoïste… Personne n’arrive à faire craqueler ce masque… A vrai dire, la belle sait manipuler les autres à sa guise. Ses faiblesses elle n’aime pas les montrer et ne se donne pas le droit à l’erreur. De toute façon peu de personne l’approche… Sa tenue pourrait parfois sembler provocante, la jeune fille préférant porter des robes lui arrivant au-dessus du genou plutôt qu’au-dessous comme il siérait aux femmes… De plus, malgré son beau visage, elle n’arbore jamais de sourire sur celui-ci, ou bien est-il un sourire moqueur ? Elle semble froide et dure, bien qu’elle aime à se moquer des autres…
Et pourtant… Si l’on gratte bien la surface, on pourrait trouver quelqu’un qui se soucie des autres bien plus qu’il n’y paraît…


Le passé n'est jamais tout à fait le passé.


.
Le bus s’arrêta dans un dernier ronflement sourd. L’air était lourd et tous les passagers étaient impatients de sortir de ce bus et profiter de ce bref arrêt pour s’aérer un peu. Cela faisait déjà plusieurs heures qu’ils roulaient sur le territoire d’Angleterre. Le dernier arrêt n’était autre qu’un pensionnat pour enfants difficiles. C’était la destination de Dana…
Comme tous les autres passagers elle descendit du véhicule. Les visages étaient graves. Les temps étaient troublés et l’on pouvait trouver bon nombre de juifs parmi les voyageurs… Ils fuyaient l’oppression, ils fuyaient l’enfer dans l’espoir de trouver une vie meilleure en Angleterre… La jeune fille les regarda passer. Elle en ressentait de l’indifférence… Tout ce qui ne la concernait pas était indifférent pour elle. Elle ne connaissait pas ces problèmes. La Suède était restée neutre, et elle ne considérait pas l'Angleterre comme son pays... De toute façon ses préoccupations étaient tout autre…
Elle se détourna du groupe, lorsque son regard se posa sur un bâtiment imposant un kilomètre plus loin. Piquée par la curiosité, elle s’engagea sur le sentier qui semblait y mener. Elle ne s’éloignerait pas longtemps… Elle voulait seulement savoir ce que c’était… Le domaine semblait s’étaler sur plusieurs hectares. Une école ? Ou bien le riche domaine d’une famille Anglaise ? Au bout de quelques minutes de marche, le chemin sembla se transformer en sentier… Cela devait délimiter l’entrée du domaine… Dana s’arrêta. Qu’est-ce qu’il y avait plus loin ? Elle en était curieuse. Mais le bus devait surement repartir bientôt. Après quelques coups d’œil vers le chemin, elle se décida à faire demi-tour.
Le temps lui sembla long… Bien trop long ! Elle ne pensait pas avoir parcouru autant de distance entre l’arrêt de bus et le sentier menant au domaine… Y avait-il eut à un moment une bifurcation qu’elle n’avait pas vu ? Il lui semblait pourtant que la route était toujours restée et unique et droite ! Elle accéléra le pas, s’inquiétant que le bus puisse repartir sans elle, et surtout de s’être perdue. Elle savait qu’elle n’avait pas le moindre sens de l’orientation… Mais à ce point tout de même !
Elle due se rendre à l’évidence que quelque chose n’allait pas, lorsqu’elle se rendit compte qu’elle tournait en rond… Toujours le même paysage… Toujours les mêmes arbres qui revenaient…
Elle se laissa glisser au sol en soupirant, resserrant son manteau autour d’elle. Le froid tombait, et le bus avait dû repartir maintenant… Emportant avec lui tous ses bagages ! Elle alla s’appuyer contre un arbre. Elle avait besoin de réfléchir… Qu’allait-elle faire à présent ? Demander l’hospitalité aux habitants des lieux ? Ça ne lui disait rien qui vaille. Elle n’aimait pas devoir quelque chose à quelqu’un…
Ainsi perdue dans ses pensées, et au final épuisée par les longues heures de route qu’elle avait dû faire, elle finit par s’assoupir contre l’arbre…

*************

« Maman, il est où papa ? »

La petite fille aux longs cheveux chocolat s’accrocha de toutes ses forces à la robe de sa mère. A l’école, ils s’étaient encore moqués d’elle. Elle n’avait pas de père… Ça en faisait jaser du monde ! Les rumeurs allaient bon train, ce qui chagrinait la fillette. Ses yeux, oscillant entre une couleur caramel et un léger rouge, étaient remplis de larmes, tandis qu’elle secouait sa mère en répétant encore, inlassablement, la même question.
Cette dernière prit l’enfant dans ses bras, la serrant contre elle.

« Ton papa n’est plus ici… Il nous regarde là-haut, dans le ciel ! »

Un mensonge… Ceci était le plus parfait mensonge ! Et une partie du village d’Umea le savait ! Malgré tout, pour préserver sa fille, cette femme était prête à lui mentir sur son père ! Comment avouer à une fillette de 5 ans que son père, trop faible pour assumer ses actes, avait quitté la femme qu’il aimait, prenant peur lorsqu’elle lui avait avoué être enceinte ? Comment lui dire qu’entre son amour pour elle, et l’avis de ses parents, il avait préféré l’abandonner sans le sou, plutôt que de fonder ensemble une famille ? Se relever après ce coup fut extrêmement dur pour cette femme… Mais pour l’enfant qu’elle portait en elle, elle avait gardé la force, travaillant comme elle pouvait pour subvenir aux besoins de son enfant. Elle n’avait personne sur qui se reposer. Ses parents étaient décédés il y a peu…
La femme reposa sa fille par terre, posant une main bienfaitrice sur sa joue.

« N’écoute pas ce que peuvent te dire certain ! Ils s’en mordront les doigts un jour d’avoir été si cruel… »


Elle serra une dernière fois la petite dans ses bras avant de la laisser partir dans un soupir. Il lui en coûtait que sa fille dusse subir tout cela… Un père… Elle aurait aimé lui en offrir un…

Ce fut sans doute cette volonté qui la jeta, deux ans plus tard, dans les bras d’un homme. Il était prêt à accepter sa fille, malgré qu’il soit encore mal perçu qu’une femme eut un enfant avec un autre homme. Il disait les aimer, elle et Dana. La fillette était heureuse. Plus aucun enfant ne pourrait lui reprocher de ne pas avoir de père. Elle était prête à l’accueillir à bras ouvert. Leur famille allait enfin se reconstruire et suivre le cours normal des choses. C’était un bonheur que rien ne pouvait venir entacher…
C’est ce que tout le monde crut au début…Tout allait bien, le sourire avait été retrouvé par cette famille trop longtemps souillée par les rumeurs.
Dana était seule avec son beau-père ce jour-là. Cela faisait déjà un an que son beau-père et sa mère étaient ensemble. Ils s’étaient mariés.
La petite était dans sa chambre, elle jouait. Elle ne prêtait pas attention à ce qui l’entourait, concentrée sur son jeu. Aussi elle ne s’étonna pas lorsque son beau-père entra dans la chambre, refermant consciencieusement la porte derrière lui. Il s’assit alors sur le lit de l’enfant, un petit rictus venant déformer son sourire. Sa main passa alors dans la chevelure de la petite, tremblante sous l’excitation, avant de glisser, lentement, vers l’épaule de la plus petite, toujours plus bas. La petite releva le visage vers l’homme, ouvrant déjà la bouche pour demander à l’homme ce qu’il faisait. Celui-ci plaqua immédiatement sa main sur la bouche de la fillette, son autre main portée au visage, dont l’index était relevé au niveau de ses lèvres pour lui intimer le silence.

« Chuuuut… Tu ne voudrais pas faire pleurer ta mère n’est-ce pas ? Et puis veux-tu que les autres enfants se moquent de toi parce que tu n’as plus de père ? »

Dana le regarda quelques instants effrayée. Que faire ? Elle ne savait pas. Elle avait peur. Qu’est-ce qu’il voulait ? Elle espérait que quelqu’un vienne, qu’on l’aide… Mais personne ne vint à secours. Les mains aventureuses de l’homme se posèrent sur son corps d’enfant, sans qu’elle ne puisse émettre la moindre protestation. Sans le moindre remords il utilisa les peurs de l’enfant pour la tenir à sa merci… Il la laissa plus tard, sanglotant, recroquevillé sur le sol de sa chambre. Cela n’en était resté qu’à des attouchements… Cela suffisait pour briser l’enfant. Car il ne s’en tint pas à cette fois… Profitant de chaque absence de son épouse, il revenait vers la fillette, son impatience grandissant chaque fois plus encore. Bien sûr Dana tenta d’éviter cela… Elle avait peur de rentrer chez elle. Alors elle restait dans les rues de Suède. Elle ne rentrait que tard le soir, s’attirant les foudres de sa mère… Sa mère se mettait à penser, à tort, que sa fille filait du mauvais coton. Si seulement elle savait la vérité… mais jamais l’enfant ne put lui dire… Elle avait honte, terriblement honte. Elle voyait tellement d’amour de sa mère envers son beau-père… La croirait-elle seulement ? Non…
Alors elle s’enferma dans sa coquille. Elle s’isola des autres, refoulant toute personne voulant l’approcher, réagissant avec violence lorsqu’on posait sa main sur elle. Son doux sourire ne venait plus étirer ses lèvres fines. Ses yeux étaient devenus ternes et tristes, comme s’ils ne contenaient qu’une âme vide. Elle devenait un fantôme.
Mais malgré toutes les précautions qu’elle prenait, elle ne parvenait à échapper à son beau-père, celui-ci ayant une trop forte influence sur son épouse pour ne pas parvenir à créer des moments seul avec sa fille… A chaque fois qu’elle entendait la poignée de la porte tourner, la petite se réfugiait dans un coin, ou se tassait un peu plus dans ses draps, se recroquevillant comme si cela pouvait la soustraire au regard avide de l’homme. Des larmes silencieuses coulaient alors sur ses joues, sans que cela n’émeuve une seule fois son beau-père.
Jusqu’à ce qu’il ne se contente plus de simple attouchement. Alors qu’elle avait réussi à tenir le coup émotionnellement jusque-là, alors qu’elle n’avait que 11 ans, son beau-père alla plus loin, voulant satisfaire ses besoins primaires. Cela eut raison des dernières résistances mentales de la fillette. A la suite de cela, elle devint totalement ingérable pour sa mère, se montrant désobéissante, voire même parfois insolente. Elle ne laissait voir sa faiblesse, la meurtrissure qu’elle portait au cœur, que lorsqu’elle était seule le soir, dans son lit, serrant son oreiller contre elle comme si, lui, pouvait la protéger. Personne ne savait ce qui lui arrivait. Même sa mère n’avait rien remarqué. Lorsqu’ils étaient tous les trois ensemble, son beau-père se comportait avec elle comme s’il ne se passait rien… Comme toute relation de père à fille…
Elle le haïssait… Elle n’avait jamais autant détesté quelqu’un ! Mais c’était surtout la peur qui lui tenait les entrailles, cette même peur qui lui empêchait de tout révéler !
Cela contribua à ce qu’il continua, encore et encore… Jusqu’à ce jour… Elle voulut fuir de la maison, se rendant compte une fois de plus qu’elle était seule avec son beau-père… Elle descendit précipitamment les escaliers, lorsqu’elle fut saisit au poignet par l’homme. Il la plaqua au mur impitoyablement, son petit sourire perpétuel au coin des lèvres dans ces moments…

« Non, pitié… »

Mais il n’en ressentait aucune… Aucuns remords ! Lâchant ses mains, il commença à les glisser le long de ses cuisses, remontant sous sa robe. Ne pouvant en supporter d’avantage, la peur lui tordant les tripes tandis que son cœur semblait vouloir sortir de sa poitrine, elle poussa l’homme en fermant les yeux. Celui-ci fut déséquilibré, surpris par ce geste, et bascula en arrière dans les escaliers, attrapant par la main la jeune fille dans sa chute. Ils atterrirent tout deux au bas des escaliers, lui, la nuque brisée, mort sur le coup, et elle, amortit dans sa chute par le corps de l’homme, inconsciente.

Elle se réveilla deux jours plus tard à l’hôpital, la tête bandée, le bras dans le plâtre, sa mère larmoyante à son chevet. Elle venait de perdre son mari, et aurait pu perdre également sa fille… Une commotion cérébrale… Durant ses deux jours elle s’était réveillée, même si elle n’en avait aucun souvenir. Elle se tordait alors de douleur sous les céphalées qu’elle endurait… Elle délirait, ne savant plus qui elle était, ni dans quel lieu où elle se trouvait. Jusqu’à son réveil définitif… Elle ne présenterait pas de complications, ni de séquelles… Par chance, elle n’aurait plus aucun problème… Juste un peu de repos. Sa mère était soulagée, bien qu’elle ne put rester plus longtemps avec sa fille. Elle lui avait expliqué qu’ils avaient eu un accident avec son père… Que lui n’avait pas survécut. A présent qu’elle avait été rassurée de voir sa fille vivante, elle devait faire son deuil. Aussitôt qu’elle eut quitté la pièce, des larmes silencieuses coulèrent le long des joues de Dana. C’était fini… le calvaire prenait fin… Elle l’avait tué mais plutôt que de se sentir coupable elle en ressentait tellement de soulagement… Comme un poids que l’on retirait de ses épaules. Elle glissa ses mains sur son visage, se laissant aller à ses larmes. Cela faisait des années qu’elle ne s’était pas sentie aussi bien…

Elle resta encore plusieurs jours à l’hôpital. Lorsqu’elle en revint, elle pensait pouvoir reprendre sa vie comme avant tout cela… Malheureusement ce qu’elle avait subi ne pouvait pas s’oublier en claquant des doigts… Elle en gardait une plaie béante, et cela jouait grandement sur son caractère. Bientôt sa mère et elles en vinrent à ne plus s’entendre. Sans se l’avouer Dana en voulait à sa mère de n’avoir rien vu… Elle lui en voulait de ne pas avoir perçu les signes… D’avoir tant aimé cet homme… Comment avait-elle pu l’aimer aussi aveuglément devant tant d’évidences ?
Peu lui importait la réponse…
A la suite de cela, sa mère décida de les emmener vivre toutes les deux en Angleterre. Pourquoi ce pays ? Dana l'ignorait. Sans doute qu'elle voulait les éloigner toutes les deux de la guerre qui se préparait, sans pouvoir non plus aller trop loin... Aller aux Etats Unis était bien trop cher pour leur budget... Ce fut donc l'Angleterre !
Dana vu peu de choses de Londres. Ne supportant pas d'être ainsi éloignée de la Suède, elle en fit le reproche à sa mère. Sans doute la remarque de trop... Sa mère avait déjà démissionné de son rôle ! Et c’est ce qu’elle fit une nouvelle fois lorsque ne sachant plus quoi faire, elle choisit de l’envoyer dans un pensionnat de rééducation pour jeunes enfants. Quelle trahison ! Elle qui s’était tut, des années durant, sur ses sévices ! Alors l’avait fait aussi pour elle, pour la protéger, lui préserver ce bonheur éphémère ! C’est ainsi que venait à la remercier sa mère…
Elle fêta ainsi ses 14 ans, seule, sur le trajet l’emmenant vers son nouveau chez elle… Un nouveau départ peut-être ? Non…

*************

La jeune fille rouvrit les yeux. Un frisson vient la saisir lorsqu’elle se souvint de son rêve. C’était du passé… Elle n’avait plus ni mère, ni père… Tout cela était derrière elle. Pourtant, elle resserra son manteau en laine autour de ses épaules, ramenant ses jambes contre elle. Du passé… c’était vite dis… Mais il était plus facile pour elle de s’en convaincre plutôt que de l’éprouver réellement…
Elle frotta ses yeux, chassant les dernières traces de sommeil qu’elle avait encore. Qu’allait-elle faire à présent ?
Elle ne pouvait pas faire marche arrière… Il ne lui restait plus qu’aller de l’avant… Aller vers ce bâtiment dont aucun chemin ne semblait en sortir…



Dana



▬ Âge : 22 balais.
▬ Sexe : Maintenant qu’on me demande j’ai des doutes Oo Hum… non, je suis une fille !
▬ Double compte ? Non ^^
▬ Comment avez-vous connu le forum ? Par l’intermédiaire de quelqu’un qui connaît une personne qui est sur le forum xD
▬ Qu'en pensez-vous ? Voyez-vous des améliorations à apporter ? Je pense qu’il serait bien de mettre en place une box, c’est beaucoup plus convivial ainsi et ça permet une intégration des membres plus facile, parler RP, trouver des partenaires avec qui jouer…Et je rajouterais aussi une partie description physique à la fiche ^^
▬ Autre chose ? Pilou ?

Revenir en haut Aller en bas
Lucifel J. Sveinsson

Bitch plz
avatar
♣ Bitch plz ♣


Rang : Prince.
Totem : Corbeau.
Messages : 806
Age : 24
Pseudo : Stonefox.

Once upon a time
Âge du personnage: 12 ans.
Date d'arrivée à Cloverfield: 4 Octobre 1940.

MessageSujet: Re: Dana Dahlhof    Dim 12 Aoû - 20:52

Bonjour et bienvenue à Cloverfield !

Pour répondre à tes questions, une box est désormais disponible ! C'est vrai que nous n'y avions pas songé. Ensuite, pour la description physique, le staff et moi avons jugé que ce n'était pas très utile (vu que bon... il suffit de jeter un œil à l'avatar), mais ce n'est pas interdit de parler du physique du personnage dans l'histoire. Libre à toi, donc :happy
Donc, concernant ta fiche. Le caractère me semble correct, donc rien à dire là-dessus sinon bravo. Ensuite, tu as oublié de noter son âge dans la première catégorie, pas très grave, mais c'est mieux de le mettre. Enfin, pour ton histoire, je suis contente que tu ais parlé de l'espèce de distorsion spatiale qui affecte le chemin menant à Cloverfield ainsi que d'avoir fait une référence à la guerre, mais par contre, Cloverfield n'est pas un pensionnat pour enfants difficiles et délinquants, mais bien un "simple" orphelinat (à la base en tout cas). Donc il te faudra modifier ça. Ensuite, il faut avoir résidé en Angleterre avant que l'envoi à Cloverfield ait été décidé car en Suède aussi il y a des orphelinats. Donc si tu veux rester Suédoise, il faut que Dana ait déménagé en Angleterre entre temps. Voilà tout, préviens-moi lorsque les modifications seront effectuées ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


♣ Invité ♣



MessageSujet: Re: Dana Dahlhof    Dim 12 Aoû - 20:57

Bonjour ! Quelle rapidité dis donc !!

Ah je n'avais pas vu la box, mais je suis contente qu'il y en ait une !

Pour ce qui est de mon histoire, je disais qu'elle allait dans un pensionnat pour enfants difficiles, je ne parlais pas de Cloverfield ^^ Elle y est par accident, l'arrêt à Cloverfield n'étant qu'une halte ^^ Mais si ce n'est pas bon quand même, je changerai l'histoire ;)
Revenir en haut Aller en bas
Lucifel J. Sveinsson

Bitch plz
avatar
♣ Bitch plz ♣


Rang : Prince.
Totem : Corbeau.
Messages : 806
Age : 24
Pseudo : Stonefox.

Once upon a time
Âge du personnage: 12 ans.
Date d'arrivée à Cloverfield: 4 Octobre 1940.

MessageSujet: Re: Dana Dahlhof    Dim 12 Aoû - 21:11

Ah ! Autant pour moi, j'avais mal compris ça ! Mais ça ne fait que déporter une partie du problème vu que des pensionnats pour enfants difficiles il y en a aussi en Suède et qu'à l'époque, on envoyait moins aisément qu'aujourd'hui des enfants dans un pays étranger, surtout en temps de guerre où les frontières ne sont pas nécessairement très ouvertes. Donc il vaut mieux que tu édites ce point au moins :3
Hm, après, juste rajouter le "Orphan - Rang 7 - Panthère Noire" que tu as retiré en description du sujet (sous le titre) et je pourrai te valider !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


♣ Invité ♣



MessageSujet: Re: Dana Dahlhof    Dim 12 Aoû - 21:21

Voilà ! Je pense avoir réglé le problème. J'ai rajouté à la fin de mon histoire qu'elles sont partis, avec sa mère, vivre en Angleterre, juste avant qu'elle soit envoyée au pensionnat.
Ensuite j'ai remis le sous titre. Je ne sais pas pourquoi il s'est retiré, ça a dû se faire lorsque j'ai bataillé avec les codes de ma fiche ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Lucifel J. Sveinsson

Bitch plz
avatar
♣ Bitch plz ♣


Rang : Prince.
Totem : Corbeau.
Messages : 806
Age : 24
Pseudo : Stonefox.

Once upon a time
Âge du personnage: 12 ans.
Date d'arrivée à Cloverfield: 4 Octobre 1940.

MessageSujet: Re: Dana Dahlhof    Dim 12 Aoû - 21:28

C'est parfait ! Tu es donc validée~

Si le cœur t'en dis, tu peux poster une fiche de relations pour Dana ici, demander un rp et poster la réaction de ta jolie panthère à l'intrigue en cours en attendant qu'elle ne puisse véritablement commencer ♥ N'oublie pas d'envoyer la (les) bêtises/hontes de Dana au Sycophante~ !
N'oublie pas de poster les formulaires correspondants dans le bottin des avatar, les postes à pourvoir et la liste des totems pour réserver ton avatar, ton travail à Cloverfield et ton totem !

Bon jeu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


♣ Invité ♣



MessageSujet: Re: Dana Dahlhof    Dim 12 Aoû - 21:35

Hum ^^" Je ne sais pas du tout qui est sur cette avatar par contre. En revanche sur la bannière que j'ai mis sur ma fiche oui. Donc du coup je fais comment pour le recensement de l'avatar ?
Revenir en haut Aller en bas
Lucifel J. Sveinsson

Bitch plz
avatar
♣ Bitch plz ♣


Rang : Prince.
Totem : Corbeau.
Messages : 806
Age : 24
Pseudo : Stonefox.

Once upon a time
Âge du personnage: 12 ans.
Date d'arrivée à Cloverfield: 4 Octobre 1940.

MessageSujet: Re: Dana Dahlhof    Dim 12 Aoû - 22:00

Dans ce cas, si tu as l'artiste, tu peux mettre "Inconnue de Trucmachinbidule" ou alors ne rien réserver :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


♣ Invité ♣



MessageSujet: Re: Dana Dahlhof    Dim 12 Aoû - 22:06

Ok merci, ça ne sera donc rien, vu que je ne connais pas l'artiste non plus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


♣ ♣



MessageSujet: Re: Dana Dahlhof    

Revenir en haut Aller en bas
 

Dana Dahlhof

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dana Fuchs
» LP - SOLARIS - same 1980 DANA records
» Dana Zemtsov
» Dana Bourgeois modèle O AVIS ?
» Johnny Hallyday au théâtre : ''Mais qu'est ce que je fous là

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unlucky Cloverfield :: • With crooked children. :: Registres. :: Le placard.-