Dolores Hunt - le chien du prince - uc



 

Partagez | .
 

 Dolores Hunt - le chien du prince - uc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dolores Hunt

Balais & Serpillières
avatar
♣ Balais & Serpillières ♣


Rang : 7
Totem : chien
Messages : 15
Age : 25
Pseudo : piou

Once upon a time
Âge du personnage: 15 ans
Date d'arrivée à Cloverfield: 31 Octobre 1926 (sa date de naissance, comprenez donc qu'elle est là depuis qu'elle est née)

MessageSujet: Dolores Hunt - le chien du prince - uc   Sam 10 Aoû - 1:48



say where is my shame.

"Feat. Miku Hatsune  (Rotten Girl Grotesque Romance) ♣ Vocaloid."

▬ âge : 15 ans
▬ date de naissance : 31 Octobre 1926.
▬ catégorie : Orphelin
▬ rang : rang 7
▬ date d'arrivée à cloverfield : 31 Octobre 1926.
▬ péché mortel : Envie
▬ totem : Chien


I will do you harm.
"Citation, lien, whatever."

Il est vrai qu'au premier abord elle n'est pas vraiment attirante. On se méfie d'elle à tord ou à raison, mais son physique et sa façon de se tenir ne nous encourage en rien à nous approcher d'elle. On préfère la regarder de loin, agir comme un chien, repoussante. Ses cheveux sont en batailles, son regard est couvert de cernes si bleu que l'on se demande quand est-ce sa dernière nuit correcte. On ne peut nier cela, mais Dolores tient plus de l'animal que de l'être humain. Sans doute parce qu'elle n'a jamais vraiment reçu d'éducation digne de ce nom et que sa maladie ne l'aide en rien. Elle agit bien plus par instinct que par réflexion et savoir vivre et si vous voulez vous en faire une amie, en réalité il n'y a rien de plus simple. Tel un chien fidèle à son maître elle rangera son couteau pour se blottir contre vous si vous lui offrez de quoi lui changer son quotidien, ou une simple friandise.
La jeune adolescente est naïve, elle pourra facilement se faire avoir après tout, amadouez-là et elle remuera de la queue pour répondre à vos caprices. Après tout elle a toujours vécu comme cela à l'orphelinat et n'a jamais cherché à changer les choses. De plus, elle ne comprend pas pourquoi vouloir changer les choses, elle aime ce qu'elle fait, elle n'a pas à se plaindre. Personne ne vient la déranger, seul ses rares amis s'approcheront d'elle pour tailler la bavette. Une vraie pipelette, un moulin à parole qui se fera un plaisir de vous couvrir de présent. Ainsi vous l'aurez compris, Dolores n'a jamais grandi dans sa tête et les choses ne changeront probablement jamais. Après tout, aucun psychanalyste n'est là pour l'aider, personne ne semble vouloir guérir ce qui ne va pas dans sa tête. Sans doute restera-t-elle ainsi pour le restant de ses jours, se comportant comme un animal et parlant plus que de raison, laissant un flot de parole sans queue ni tête sortir de sa bouche.
Malgré tout elle n'est pas idiote, elle ne fait simplement pas la différence entre le bien et le mal. Elle ne connaît pas les limites du raisonnable et tant qu'on ne l'arrêtera pas elle continuera. Quand les choses lui semblent compliquées, elle préfère les ignorer. Ce n'est pas qu'elle ne veut pas comprendre, c'est juste qu'au final elle oubliera tout ce que vous venez de lui dire. Simplette et naïve oui, c'est sans doute pour cela qu'elle rit tout le temps aux éclats, même quand il n'y a rien de drôle, même quand il y a le silence le plus complet.
Effrayé par la punition et particulièrement le placard, Dolores essaye de faire son possible pour mesurer les conséquences de ses actes, même si c'est une notion encore bien flou pour elle. La peur est un instinct qu'elle ne peut ignorer et c'est celle-ci qui la pousse à réfléchir, à s'arrêter précipitamment dans son action afin de savoir ce qu'il va arriver si elle agit de la sorte. Pour autant elle n'évitera pas toujours la petite pièce sombre et étroite, ses discernements au sujet du bien et du mal sont souvent altérés par ses instincts et il ne sera sans doute pas rare qu'elle se trompe. Seulement parfois elle se stoppera pour s'accroupir et tourner en rond, perdu dans une réflexion trop compliquée. Dans ces moment-là il ne vaut mieux pas s'en approcher à moins d'être une main amicale. Perturbée elle deviendra plus agressive et confuse, ainsi la peur prendra forme sous l'angoisse et la colère qu'elle reportera sur autrui.
Finalement, on s'habitue à sa présence, même si du coin de l’œil on la surveille. Ce couteau est bien trop luisant, sa robe brune bien trop sombre et ses cheveux bien trop peu naturels. Nul n'est pas sans ignorer le réel danger que représente le chien de Cloverfield. Seul le placard la retient de réaliser les pires actes que son instinct lui dicte. Seulement faites attention à vous, n'allez pas fâcher l'animal, un coup de crocs ou de couteau est bien vite arrivé et l'eau rouge est son mets favori et pour peu qu'on lui ait donné l'autorisation, Dolores ne s'arrêtera pas à une simple courses poursuite. Dans le meilleur des cas, prenez juste vos jambes à votre cou et courrez aussi vite que possible pour la fuir. Car si elle n'a pas eu d'autorisation, elle pourra bien vous courir après, brandissant son arme favorite dans les aires, riant bêtement, vous glaçant probablement le sang. Elle ne s'arrêtera probablement pas, pas tant qu'elle vous aura en vu. Après tout c'est amusant de vous voir fuir et criez de peur. Celui ne sera pas sans lui rappeler son ami le facteur.

Un fruit ou un livre d'image pourra faire son bonheur, mais ce qu'elle aime plus que tout, ce sont ces moments qu'elle passe avec le prince dans le fumoir en compagnie de la Propagande. Elle se plait à le sentir lui caresser le haut du crâne, mais elle apprécie moins quand il essaye de la civiliser. Elle ne comprend pas pourquoi il fait cela, elle sait qu'il est le prince, peut-être a-t-il honte d'elle ? Dans ce cas elle fera tout pour lui plaire, même si pour cela elle doit prendre un bain et bien articuler chacune des syllabes. Vous l'aurez donc compris, Dolores pourrai presque ériger un culte à Lucifiel, mais détrompez vous, c'est simplement un ami très proche. On pourrait même dire qu'il s'agit là de son meilleur ami, ainsi elle lui est bien plus fidèle qu'à n'importe qui et le suivra aveuglément. Elle porte en lui une confiance totale. C'est d'ailleurs à peu près ainsi pour tous ses amis, du moment qu'elle ne se rend pas compte de la trahison tout ira bien.
Assidue dans son travail, une fois que les heures sont finis elle rangera ballet et serpillière pour se promener dans les moindres recoins de l'orphelinat, à la chasse à l'amusement, à la moindre victimes ou à un ami afin de se divertir. Il ne sera pas rare de la voir accoudé près d'une radio écoutant les différentes émissions. Même si elle ne comprend pas tout, elle aime entendre ces sons qui sont pour elle comme une douce mélodie, une berceuse pour l'aider à s'endormir les soirs. D'ailleurs parlons-en.
Chaque nuit, alors que tout le monde s'endort pour partir le temps de quelques heures dans les bras de Morphée, Dolores reste éveillée ou s'endort pour se réveiller quelques heures après. Ses nuits sont parsemées de cauchemars et l'insomnie lui semble plus agréable que tous ces mauvais rêves qui ne cessent de la hanter. Beaucoup suppose que cela est dû à sa folie. Fort possible.


Quoi qu'il en soit, on se méfie de Dolores Hunt, à tord ou à raison...




I will break my arm.
"Citation, lien, whatever."

Un simple petit questionnaire pour mieux connaître votre personnage et son sentiment sur la vie à l'orphelinat.

Bon cette partie est à corriger et sans doute à réécrire, mais les idées sont là.

  • Que pensez-vous de la Royauté ? Lucifiel est le prince, il est le plus beau de tous, mais bien plus encore, il est sans nul doute le plus gentil avec moi. Je crois bien que c'est mon ami, un ami que j'aime plus que tout et qui sait me dire ce que j'ai le droit de faire et de ne pas faire.
    Dolores n'est pas idiote, elle a bien comprit cette histoire de grade et elle sait que Lucifiel se trouve tout en haut. C'est sans doute pour cette raison qu'elle l'écoute, car elle sait qu'il aura toujours raison, quoi qu'il arrive. C'est un peu son modèle sans pour autant qu'elle le suive réellement. La Royauté a ses yeux se doit d'exister, elle se doit d'être la, sinon sans elle qui pourrait lui dire ce qu'elle pourrait faire et ne pas faire ?

  • Que pensez-vous de l'Aristocratie ? Les serviteurs de la Royauté, en faite j'en sais rien. Tout ce que je sais, c'est que je n'en fais pas partie et que visiblement je ne risque pas d'en faire partie.
    Si elle a comprit l'importance de la Royauté, le principe de l'Aristocratie lui est quelque peu flou. Ils servent le prince et la princesse, mais semble le faire autrement. Quant au reste, en faite elle n'a pas vraiment cherché à comprendre. Peut-être qu'un jour elle prendra le temps de demander à quelqu'un de lui expliquer leur intérêt, mais en attendant elle se contente de se dire que se sont des serviteurs mieux gradé.

  • Quel est votre sentiments sur Le Sycophante et les Remords ? Comme elle est belle, regarde tous ces papillons qui sont sur ses fleurs ! J'aimerais tellement pouvoir en avoir moi aussi des papillons. Oh et regarde sa tête, son pelage à l'air si doux que l'on aurait bien envie de le caresser.
    Le Sycophante semble l'attirer, visiblement elle l'aimerait. D'ailleurs elle a un attachement particulier pour la propagande et l'enfance. Parfois elle restera des heures à les regarder sans rien faire ni dire, mais au fond elle, elle aimerait s'en faire des amis. Pourtant certain semble l'effrayer comme le Mirage. Il semblerait qu'elle frissonne d'effroi lorsqu'elle l'aperçoit. Même si elle admire ses papillons, le deuxième œil lui glace le sang. Sans doute est-ce du à cet absence de visage ou peut-être bien à cause de cette couleur entrailles qu'elle revêt.
    Quant au Remords, ce sont un peu ses collègues de travail puisqu'eux aussi sont assignés au ménage, mais elle s'en tient le plus éloigné possible. Elle sait que ce sont eux qui mettent les enfants au placard ! Et croyez-moi, elle n'a pas envie de se les mettre à dos et de finir dans ce lieux sombre, étroit et isolé.

  • Quel est l'investissement de votre personnage dans la course aux privilèges ? Mais de quoi parlez-vous ? Serait-ce donc pour ça que tout le monde semble se tirer dans les pattes ? C'est à n'y rien comprendre. Je crois que le mieux pour le moment est de rester assise sur mon seau. Lucifel finira bien par venir me voir aujourd'hui.
    Comme vous l'aurez comprit, Dolores n'a que faire de cette histoire et elle n'en a pas réellement conscience. Pour elle tout cela lui semble naturel, mais bien loin d'elle. Elle préfère rester tapis dans l'ombre, attendant que le facteur passe ou que Lucifel vienne lui caresser la tête. Ce désordre est tout à fait naturel pour elle puisqu'elle a toujours vécu à l'orphelinat. Pour elle être en bas de l'échelle ne la dérange pas, elle fait son travail et s'amuse à courir avec son couteau après tout ce qui bouge et qui la dérange.



I'm a victim of your charm.
"Citation, lien, whatever."
Jolie petite histoire. Raconte nous son passé, son vécu, son enfance. Tous les moments importants de sa vie nous intéressent.
50 lignes minimum.

Dolores Hunt, une identité qu'on lui a donnée au hasard, comme si l'on avait ouvert un dictionnaire des noms et prénoms et qu'on avait laissé notre doigt choisir pour nous. Elle n'a jamais connu son visage, ni son nom, elle ne sait pas à qui elle doit se comparer, elle ne sait pas où son ses repaires. La première chose dont elle se souvient est d'une vielle femme, les cheveux enfermés dans un chignon. Dolores est née sous x et fut abandonnée à l'orphelinat peu de temps après sa naissance. Personne ne voulait d'elle. Elle a grandi dans cette bâtisse, elle n'a jamais connu autre chose. Oh elle aurait pu grandir normalement, elle aurait pu faire partie du personnel à force, mais rien de tout cela arriva. On préféra l'ignorer, la laissant dans un coin, rongeant un os et s'amusant à courir après le chien de l'orphelinat.

Bébé on s'occupa d'elle, elle ne sembla pas être dérangeante, même si elle pleurait beaucoup et que de nombreuses fois plusieurs pensionnaires eurent envie de l'étrangler dans la nuit pour la faire taire. Elle n'aurait manqué à personne et cela aurait soulagé bon nombre d'entre eux, mais personne ne le fit. On se contenta de regarder cet enfant grandir tant bien que mal.
Les premières années on lui prêta attention, essayant de l'éduquer et de la faire grandir normalement, dans l'espoir de la voir se faire adopter un jour. Puis le temps passa et Dolores ne semblait pas vouloir grandir, il y avait quelque chose d'anormal. Bien sûr elle marchait et parlait, mais elle bredouillait des mots incompréhensibles et passait son temps à se trimbaler à quatre pattes dans tout l'orphelinat à la recherche du chien.
Certaines personnes essayèrent de lui faire entendre raison, de lui apprendre à bien se comporter, à être présentable, mais rien n'y faisait. La petite fille les regardait un sourire aux lèvres, bavant sur le livre d'image qu'ils pouvaient cacher derrière leur dos. On essaya de fonctionner au chantage pour l'éduquer, l'enfermant dans le placard quand elle n'écoutait rien et enchaînait bêtise sur bêtise. Toujours aucun résultat, elle semblait même régresser. On perdit alors espoir, il se murmurait qu'elle devait être malade, folle. On supposa donc qu'il serait bon de faire venir un psychanalyste pour s'occuper d'elle, mais ils étaient bien trop loin de la ville et cela aurait été bien trop coûteux. On préféra donc la laisser ainsi. Elle ne semblait faire de mal à personne et ne bouleversait pas tant que cela le quotidien des orphelins
C'est ainsi qu'à l'âge de sept ans le chien de Cloverfield commença à naître, se baladant dans les couloirs à quatre pattes, grognant lorsque l'on s'approchait trop près de son territoire. Certaines personnes réussir néanmoins à la socialisé. Dolores avait quelques amis. Ils n'étaient pas bien nombreux, pouvant se compter sur les doigts des mains. D'ailleurs, il fut un jour où elle faillit en perdre une.
Ce jour-là elle occupait la cuisine. Trainant comme à son habitude dans les jambes du cuisinier dans l'espoir d'avoir quelque chose à grignoter avant le repas. Comme à chaque fois il la repoussa à coup de jambe, bien trop occupé avec ses deux mains à préparer le souper. Seulement ce soir-là, le couteau glissa du rebord du plan de travail et tomba à côté de son poignet droit, effleurant sa peau, laissant ainsi quelque goutte de sang s'échapper.
D'abord apeurée, elle se cacha dans un coin de la pièce, se léchant le poignet. C'est ainsi qu'elle découvrit l'eau rouge et commença à l'apprécier. Le cuisinier voulait l'emmener à l'infirmerie, mais Dolores lui grogna dessus, se précipitant sur le couteau et sortant de la pièce pour se cacher dans sa chambre. Depuis elle développe une fascination particulière pour les couteaux, ils sont si brillant et si tranchant. Elle les trouve particulièrement beau lorsqu'ils sont tachés d'eau rouge.

Le temps passa à Cloverfield. Chacun vivait sa routine, des enfants apparaissaient pendant que d'autres disparaissaient. Dolores ne comprenait pas bien pourquoi, mais il semblait que lorsqu'ils s'en allaient c'était pour leur bien, alors elle faisait confiance aux adultes. Ce n'était pas comme si elle allait disparaitre elle aussi et ce n'était pas comme s'ils allaient lui manquer.
Puis un jour quelque chose changea. C'était étrange, il y avait une atmosphère particulière et surtout aucun adulte dans la vielle bâtisse. Quand Lucifel arriva et qu'il fit son discourt elle se mit à pleurer. Elle savait qu'elle pouvait le croire et l'entendre dire que les adultes les avaient abandonnés lui fendit le coeur. Elle n'était pas spécialement attaché à eux, mais elle s'y était tellement habitué à leur présence, à leur douce attention envers elle qu'elle ne savait pas ce qu'elle pourrait faire. Ainsi elle passa les premiers temps isolé, refusant toute compagnie le temps de comprendre les choses. Puis Lucifel fut élu prince, alors elle comprit que tout irait mieux, que tant que son ami serait à la tête, il n'y aurait pas de problème.
La vie reprit son cours habituel, chacun se vit une tâche attribuée, il fallait remplacer les adultes. On lui donna un balais et une serpillière. Faire le ménage n'était pas ce qu'elle préférait, mais au moins c'était une tâche pas trop compliqué alors cela lui convenait. Une nouvelle routine se mit en place et elle trouva sa place dedans. Des monstres apparurent effrayant certain fascinant d'autre. Quant à Dolores c'était du cas par cas. Certain l'émerveillé, comme d'autre la faisait fuir la queue entre les pattes.

Quel sera donc la prochaine perturbation dans la vie du chien de Cloverfield ?


piou

"Citation, lien, whatever."
▬ âge : 20
▬ sexe : Femme
▬ double compte : nop
▬ Comment avez vous connu le forum ? Par l'un de vos partenaires, mais je sais plus lequel.
▬ Qu'en pensez vous ? Voyez vous des améliorations à apporter ? Glauque à souhait! C'est parfait, il manque juste un soupçon de sel.
▬ autre chose ? J'ai le droit au génocide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifel J. Sveinsson

Bitch plz
avatar
♣ Bitch plz ♣


Rang : Prince.
Totem : Corbeau.
Messages : 806
Age : 25
Pseudo : Stonefox.

Once upon a time
Âge du personnage: 12 ans.
Date d'arrivée à Cloverfield: 4 Octobre 1940.

MessageSujet: Re: Dolores Hunt - le chien du prince - uc   Mer 21 Aoû - 23:37

Bonsoir et bienvenue à Cloverfield, mon fidèle limier ♥

Tout est parfait, j'aime beaucoup ton interprétation de Dolores et j'ai hâte de te la voir jouer ! ♥♥ Tu es donc validée~

Si le cœur t'en dis, tu peux poster une fiche de relations pour Dolores ici, demander un rp et poster la participation de Dolores au couronnement de la nouvelle princesse ! N'oublie pas d'envoyer la (les) bêtises/hontes de Dolores au Sycophante~ !

Bien qu'il soit théoriquement fermé, tu peux t'inscrire à l'event de la disparition de la Fièvre et tu pourras être intégrée à un des groupes ♥

Bon jeu ♥

_________________

    And Evil takes a human form in Lucifel Sveinsson. Don't be fooled because he may seem like your typical selfish back-stabbing creepy little fuck, but in reality, he is so much more than that.


    Raise your hand if you have ever felt personally victimised by Lucifel Sveinsson.


Eat it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dolores Hunt - le chien du prince - uc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [scan DE 2009] Bravo n°53: Woof! le chien de Bill & Tom
» Race de chien
» disparition de lucas le chien de JOHNNY
» Chien ou chat ?
» Le chien de Devos.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unlucky Cloverfield :: • With crooked children. :: Registres. :: Greetings !-