Une veste abimée, une rencontre [ Pv Jezabel ]



 

Partagez | .
 

 Une veste abimée, une rencontre [ Pv Jezabel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Levy Bridges

avatar
♣ ♣


Rang : 4
Totem : Shiba Inu
Messages : 57
Age : 20
Pseudo : Shemsy

Once upon a time
Âge du personnage: 14 ans
Date d'arrivée à Cloverfield: 6 janviers 1928

MessageSujet: Une veste abimée, une rencontre [ Pv Jezabel ]   Ven 19 Avr - 19:36

    Vraiment, je ne pensais pas qu’un jour je me serais ennuyée au point de faire des heures supplémentaires. Mais la preuve était bien là : une pile de vêtements soigneusement posés par terre, des fils de différentes couleurs et quelques aiguilles à côté de moi, et moi, assise sur une chaise, penchée sur une robe qui avait été déchiré au niveau de l’épaule, la rafistolant du mieux que je le pouvais. Il y avait quelques jours, si on m’avait dit qu’aujourd’hui j’aurais décidé de travailler plus que prévu, j’aurais même été capable de rire au nez de la personne qui m’aurait dit cela. Absurde, aurais-je pensé. Néanmoins, j’étais vraiment en train de recoudre encore de nombreux vêtements, afin de m’occuper autrement qu’en regardant le nuage et en comptant les moutons pour m’endormir et faire une petite sieste. Et puis, quand je faisais des activités comme celle-ci, personne ne venait me déranger, se défouler sur moi, ou quoi que ce soit de ce genre. J’étais donc de bonne humeur, car personne n’avait pu se servir de moi comme d’un souffre-douleur cette journée.

    Je passais l’aiguille encore et encore dans la même robe pendant quelques minutes, puis je rompais le fil et achevais la réparation de ce vêtement. Je la levais haut devant moi, la mine pensive. Depuis que cette Monarchie avait été installé et que j’avais commencé ce métier de couturière, je m’étais améliorée. Mais ce n’était pas encore du travail de professionnel, oh non, loin de là. Je restais cependant satisfaite de moi-même.
    En plus, il y aurait quelques orphelins qui seraient bien heureux de voir leurs habits rafistolés aussi vite pour une fois, et rien qu’à cette idée, cela me motivait beaucoup. Peut-être même m’accorderait-on quelques faveurs ? Enfin, je n’y croyais pas trop non plus. C’était juste que j’aimais bien rêver de ce genre de choses. Et puis, l’espoir fait vivre, n’est-ce pas ?

    Je pliais convenablement la robe sur une deuxième pile posée de l’autre côté de la chaise sur laquelle j’étais assise, puis pris un nouveau vêtement. Déchiré sur la manche, hein… ? Un gros trou, en plus. Celui là allait me poser quelques difficultés. Je réfléchissais à un moyen de combler ce trou sans pour autant rétrécir la manche. Pas facile de trouver une idée. Je n’avais pas souvent affaire à des habits aussi abîmés. Le plus souvent, on m’en apportait alors qu’ils commençaient tout juste à s’user. C’était visiblement une exception.
    Un éclair de lucidité passa dans mon esprit, et je m’emparais aussitôt d’un long fil noir, de la même couleur que ce pull, puis commençais à le recoudre en prenant soin de ne pas me piquer une fois de plus le doigt. En plus d’être douloureux, cela tâchait ces habits de mon sang. Et j’étais obligé de les laver après, afin de ne pas recevoir les foudres de son propriétaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Bolton

Chevalier Royal
avatar
♣ Chevalier Royal ♣


Rang : Lower Class
Totem : Panthère Noire
Messages : 57
Age : 28
Pseudo : Edelia

Once upon a time
Âge du personnage: 15 ans
Date d'arrivée à Cloverfield: 18 mai 1941

MessageSujet: Re: Une veste abimée, une rencontre [ Pv Jezabel ]   Mer 15 Mai - 3:48

Jezabel trottinait calmement. N'importe qui à sa place aurait l'air terrorisé après avoir combattu des têtes de guignols plus grands qu'elle. Ils étaient presque "adulte" avec leur taille impressionnante. Ils avaient osés la défié, elle, alors qu'elle patrouillait comme on lui avait donné l'ordre. Avec tous les événements récents et le couronnement de la princesse, certains croyaient pouvoir s'octroyer quelques liberté, quelle sottise. Ils s'étaient jetés sur elle, lâchement, croyant pouvoir grignoter un peu de la royauté en s'en prenant à un chevalier royal. C'était sans compter sa hargne et sa vivacité. Elle avait prit des coups certes, c'était inévitable et elle n'était pas surpuissante et invulnérable, mais sa lame avait fait des ravages. Elle en avait envoyé deux à l'infirmerie. Le tout avec un grand sourire et un regard fixe, vide, effrayant. Elle avait eu sa dose d'adrénaline pour la journée, bien qu'elle en réclamait encore. Machine infatigable, son essence demeurait le combat et la royauté. Ils avaient pesté, envoyés à terre, humiliée par une jeune fille en robe de soie sauvage. Et ils avaient déchirés sa veste, les fourbes. Soupirant doucement, elle l'avait plié de manière impeccable et mécanique et se dirigeait vers l'endroit ou demeuraient les couturiers. Seulement à cette heure ci, le travail était finis pour bon nombre, mais on lui avait indiqué l'endroit ou se trouvait une certaine "Lune" qui faisait des heures supplémentaires. Alors elle s'y était rendue, l'air sauvage et noble, marchant sa veste sous son bras, et son épée à son fourreau. Elle désespérait en son fort intérieur. Elle se disait qu'elle venait tout juste de lustrer et d’affûté sa lame. D'ailleurs ils devaient l'avoir bien sentis.

Arrivant paisiblement vers la terrasse, elle vit une jeune fille, l'air concentré sur son œuvre. Pas mal de vêtements étaient entassés autour d'elle et elle cousait une robe déchirée. Se rapprochant d'elle, elle esquissa un sourire radieux dignes de ceux des princesses de conte de fées, et éclaircit sa voix pour se présenter à elle, d'un air tendre.

"Bonjour, mademoiselle, je suis Jezabel, je suis navrée de vous chargé d'un travail supplémentaire mais, serais ce possible de recoudre ma veste"

Elle joint à ses paroles une gestuelle délicate et calculée, celle d'un chevalier courtois. Tendant sa veste, la jeune fille pouvait voir qu'il s'agissait d'un habit de grande qualité, d'une couleur jaune cuivrée, légèrement cramoisi. Des boutons dorés ornaient à merveille cette veste, aux motifs représentant une ancre en relief. Celle ci fut achetée en Écosse, et offerte à la jeune fille par ses amis d'enfance. Voilà pourquoi elle fut peinée de voir celle ci abîmée et espérait la voir remise en état le plus rapidement possible. Voyant la pile de travail qui attendait la couturière, elle s'en voulait cela dit, de trop la pressé à s'occuper de son cas en premier, ainsi elle essaya de ne pas trop la mettre mal à l'aise.

"Cela dit prenez votre temps, je ne veux pas vous pressez, faites juste attention à l'ouvrage que je vous confie"


Sa voix était presque surréaliste. Bon nombre la méprisait pour ses manières trop "guindées", tirées des vieilles histoires que les grands mères content à leur petits enfants. Mais pour elle, dans son grand délire chevaleresque, il lui était impossible de s'exprimait autrement, sauf si on l'énervait. Et encore il fallait y aller pour la rendre en colère. Toujours calme, toujours tempérée, c'était à se demandait si elle avait élevé la voix une fois dans sa vie. Cependant son air cynique et parfois hautain révélait que la jeune fille n'était pas si délicieuse que cela. Pour l'instant, elle demeurait courtoise et se voulait aimable avec la couturière. Après tout, c'était bien elle qui allait s'occuper de sa veste, non?

(dsl du retard ToT, et au final, j'ai changé les monstres par des orphelins, c'est plus évident..)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levy Bridges

avatar
♣ ♣


Rang : 4
Totem : Shiba Inu
Messages : 57
Age : 20
Pseudo : Shemsy

Once upon a time
Âge du personnage: 14 ans
Date d'arrivée à Cloverfield: 6 janviers 1928

MessageSujet: Re: Une veste abimée, une rencontre [ Pv Jezabel ]   Mer 29 Mai - 15:25

    Trop concentrée sur ma tâche, je remarquais à peine les bruits de pas claquant sur le sol avec légèreté. Raison pour laquelle je sursautais presque lorsqu’une voix, douce et claire, parvint jusqu’à mes oreilles :

    "Bonjour, mademoiselle, je suis Jezabel, je suis navrée de vous charger d'un travail supplémentaire mais, serais ce possible de recoudre ma veste"

    Je levais l’espace d’un instant les yeux vers mon interlocutrice, afin de mieux la détailler. Elle possédait une longue chevelure dont la couleur me rappelait les rayons du soleil, et des yeux aux teintes sombres. D’ailleurs, ces yeux… Je n’aurais su dire s’ils étaient noisettes, bruns, ou d’un noir pénétrant. Peut-être que la luminosité m’empêchait de distinguer ce petit détail ? Je l’ignorais. Cependant, j’avais remarqué qu’elle devait être quelqu’un de haut placé dans l’Aristocratie. Elle était drôlement bien habillée. Et le sourire dessiné sur ses lèvres lui donnait des airs de princesse.
    Je baissais à nouveau les yeux, fidèle à moi-même. Surtout que là, j’étais légèrement intimidée. J’avais vraiment l’impression d’être face à une de ces princesses des contes de fée. Même sa manière de bouger était gracieuse. J’avais néanmoins appris à me méfier de tout et n’importe quoi, à apprendre qu’il valait mieux rester sur mes gardes si je ne voulais pas attirer les ennuis. Je campais donc sur mes positions, et me contentais d’hocher la tête face à cette demande.

    "Cela dit prenez votre temps, je ne veux pas vous pressez, faites juste attention à l'ouvrage que je vous confie"

    Nouvel acquiescement de ma part.
    Je déposais la robe que je venais tout juste de finir de recoudre sur la pile de vêtements que j’avais déjà remis en état et pris l’habit de la demoiselle, l’observant sous toutes les coutures. Hm… Elle n’était pas trop salement amochée. Cela ne devrait pas prendre trop de temps. Et puis, le tissu semblait d’excellente qualité, tout comme son état général. Elle devait en prendre soin… Je me surpris même à envier la garde-robe qu’elle devait posséder.
    Je me repris et secouais légèrement la tête. Je m’armais d’un fil d’un jaune semblable à celui de la robe et d’une aiguille puis commençais mon ouvrage.

    Je remarquais que l’enfant ne partait pas. Un peu gênée, je décidais de briser le silence d’une voix peu assurée, certainement parce que je ne parlais presque jamais.

    « …Jolie robe… Où vous l’avez eu ? »

    Question toute simple, juste pour entamer la discussion.
    Chose que je n’aurais pas faite si cette fille ne m’inspirait pas confiance. Mais avec un visage aussi paisible et doux, comment pouvais-je me méfier au point de m’enfermer dans mon mutisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


♣ ♣



MessageSujet: Re: Une veste abimée, une rencontre [ Pv Jezabel ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une veste abimée, une rencontre [ Pv Jezabel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RECHERCHE] Veste point de suture
» Vends veste CourtCircuit
» Philippe Manoeuvre ou je retourne ma veste...
» Veste Mika "Grévin"
» Quand Will.I.Am retourne sa veste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unlucky Cloverfield :: • Et montez, toujours plus haut, vers la noirceur. :: La terrasse.-