Saturday night fever



 

Partagez | .
 

 Saturday night fever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Fièvre

Monstre Fébrile
avatar
♣ Monstre Fébrile ♣


Messages : 1
Age : 75
Pseudo : La Fièvre

MessageSujet: Saturday night fever   Dim 18 Nov - 3:18


La Maison de Pain d’Épices.


Après leur crochet à la cave - Albert avait pour ainsi dire mystérieusement disparu après avoir touché une toupie - c'est très troublés que les orphelins se rendirent dans la forêt, de moins en moins rassurés par cette vile histoire de clés. Et puis... La Fièvre ne diffusait-elle pas du poison dans l'air ? Et s'ils mourraient tous asphyxiés ? Pourtant, La Fièvre avait du sentir qu'on lui rapportait ses feuilles car les environs de la masure abandonnée ne sentait pas cette doucereuse odeur de poison habituelle, celle que ses poumons en forme de roses vaporisaient. La jeune femme avait l'air surexcitée et elle se jeta presque sur Leonild quand celle-ci s'approcha, aussi imperturbable que d'habitude malgré la proximité de la créature aux cheveux de feu.

La Fièvre jeta les feuilles dans sa cage thoracique ouverte et remonta les marche de bois de la maison. Une certaine nostalgie s'emparèrent des orphelins présents avant la disparition des adultes. Ils avaient connu le jardinier qui habitait là avant. C'était un brave et honnête homme qui avait toujours été gentil avec eux. Hélas, il avait disparu avec les autres et sa maison de bois était tombée à l'abandons jusqu'à ce que La Fièvre y élise domicile. Cette dernière y pénétra. Dès qu'elle eut passé la porte, la vieille baraque se mit à changer... Sa matière et sa couleur se muaient doucement et, bientôt, il sembla aux enfants que la maison de devenait... comestible. Sous leurs yeux ébahis, le bois se transformait en biscuit, en crème, en bonbon, en caramel, en chocolat, en sucre candi... Tout, de la cave jusqu'au premier étage, jusqu'au toit !

Bientôt, une délicieuse fragrance de sucre et de douceur leur chatouilla les narines si fort qu'ils en eurent l'eau à la bouche. Eux qui mangeaient si peu, eux pour qui les desserts étaient si rares... Comme d'un seul homme, la plupart des orphelins se ruèrent sur la maison et seuls les plus méfiants restèrent en arrière, tiraillés par un affreux dilemme. Les plus gourmands arrachaient déjà des pans de mur, de fenêtre, de porte et des meubles à la maison, s’empiffrant joyeusement. La Fièvre les regardait, se tenant au milieu du salon.

Ils mangèrent, mangèrent, mangèrent... Jusqu'à ce que les premiers signes se manifestent. Certains furent prit de violents maux de ventre, d'autres de vomissements, d'autres encore d'une très forte fièvre. Ils se tordaient tous de douleur. L'odeur leur agressait le nez à présent, insoutenable et écœurante. Ils se mirent à voir des choses. Des monstres. Des vers qui rongeaient leur peau. De l'acide qui dévorait le visage des autres. Leurs pires cauchemars qui faisaient irruption dans la masure. Le gâteau et le biscuits des murs et du sol qui se racornissaient et pourrissaient à vu d'œil.

Ceux restés dehors étaient terrorisés certains s'enfuirent en courant : qu'est-ce qui faisait hurler leurs camarades ainsi ?



CONCRÈTEMENT...

Et un nouveau lieu inutile qui sert juste à vous pourrir la vie ! Comme le puits de la Perte, la maison de pain d'épice est juste là pour se faire du mal. Comme vous l'aurez deviné, la nourriture dont est faite la maison et empoisonné, mais l'air ambiant également. Ce poison vous rend atrocement malade et vous donne d'horribles hallucinations. Pour s'en sortir, votre personnage n'a plus qu'à attendre que les effets se dissipent ou alors il doit tenter de se faire sauver parce quelqu'un d'autre histoire de vite aller à l'infirmerie. Vous allez me dire, maintenant que les enfants sont au courant, ils ne viendront plus, n'est-ce pas ? Raté. C'est sans compter l'odeur hypnotisante que diffuse la maison à plusieurs dizaines de mètres à la ronde ainsi que le chant irrésistible de la Fièvre qui charmera vos petites oreilles, telle la sirène... Votre personnage sera alors obligé de venir croquer un peu de sucreries, savourant leur goût merveilleux pendant quelques minutes avant que ne débute l'Enfer. Soyez imaginatifs, les pires peurs de votre personnages, ses phobies les plus noires, se trouvent toutes ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Saturday night fever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mick Jagger à Saturday Night Live
» "get down saturday night" (cover)
» The Runaways
» 4 Places RFM NIGHT FEVER
» [Club-House] Playlist Galaxie 27.01.08 Sismix N° 70

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unlucky Cloverfield :: • Au bout du chemin se trouve Cloverfield. :: La forêt. :: La maison de pain d'épices.-